POUR UN IMPÔT PLUS JUSTE ET EFFICACE



À quoi sert l’impôt ?

Vous avez certainement le sentiment de payer trop d’impôts. Mais, avez-vous vraiment intérêt à ce que vos prélèvements obligatoires baissent ? Ce n’est pas aussi évident qu’il peut y paraître.
L’impôt permet entre autres de financer l’éducation, la santé, les transports publics, les routes, la recherche... Si l’on met de coté la dimension collective de la fiscalité qui consiste à redistribuer les richesses et donc à garantir la cohésion de la société, a-t-on individuellement intérêt à payer moins d’impôts ? Pour la minorité des Français les plus aisés, certainement. Mais, la majorité d’entre nous a tout à y perdre !
Sans impôt, ça pourrait nous coûter cher !
Ce qu’il nous faudrait payer pour une année de scolarité dans l’enseignement supérieur si ce dernier n’était pas financé par l’impôt. À noter, le coût de l’enseignement en France n’est pas si élevé qu’on essaye de nous le faire croire.

Les fortunés plombent les dépenses publiques

Le Gouvernement mène une chasse impitoyable aux dépenses publiques. Pourtant les dépenses ne sont pas des boulets que nous trainons. Au contraire, ce sont des biens redistribués dans l’intérêt de toute la société.
Certes, il convient de garantir qu’aucun euro n’est gaspillé et que les recettes sont utilisées à bon escient dans l’intérêt du plus grand nombre.
D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, les dépenses n’ont pas flambé ces dernières années. Elles ne sont donc pas plus responsables de la dégradation des finances publiques.
C’est la chute des recettes orchestrée par nos dirigeants, et pas simplement une baisse liée à la crise, qui est à l’origine du déficit budgétaire de l’État. La baisse de ces recettes est due à des choix politiques orientés en faveur des plus riches. Et c’est le plus grand nombre qui se retrouve pénalisé !

Quelques chiffres

136,5 milliards d’euros : C’est le déficit public de la France en 2010.

150 milliards d’euros : C’est le coût estimé des niches fiscales, par la Cour des Comptes.

30 à 40 milliards d’euros : C’est le montant de la fraude fiscale en France selon le Conseil des prélèvements obligatoires.

2543 : C’est le nombre d’emplois qui seront supprimés, en 2011, à la Direction générale des finances publiques.

2,4 millions : C’est, en nombre d’années de Smic, la fortune de Bernard Arnault, PDG de LVMH, selon le magazine Forbes.

1500 euros : 50 % des Francais touchent moins que ce salaire chaque mois.

750 euros : 6,5 millions de travailleurs touchent moins de cette somme chaque mois en France

Comprendre la dette publique (en quelques minutes)


Comprendre la dette publique: Apprenez en quelques minutes ce qu'est la monnaie fiduciaire, la monnaie scripturale, le système des réserves fractionnaires, et l'article 123 du traité de Lisbonne... sans lesquels il est impossible de comprendre l'origine des dettes publiques qui ravagent l'ensemble des pays développés.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour comprendre (Vidéo)
http://www.youtube.com/watch?v=fIyPMzaK_Cc&feature=share

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...