Alarmant la dernière de Roselyne Bachelot, les Laboratoires en danger

En janvier dernier, Roselyne Bachelot, alors ministre de la santé, faisait paraître une ordonnance selon laquelle les prélèvements sanguins ne seraient plus effectués que par des biologistes médicaux ou sous leur responsabilité.
Les infirmières n'ont plus le droit de faire des prises de sang
Autrement dit, l'infirmier n'ayant pas reçu l'accréditation du laboratoire dont il dépend, ne sera pas autorisé à réaliser de prélèvements sanguins. Tout infirmier devra donc...tenez vous bien : se former à la prise de sang! Des années qu'on enfile des aiguilles dans des veines et tout à coup, il faut qu'on soit FORME à cela!

Et pour ce qui est du domicile, les prélèvements seront désormais interdits,les patients devront se déplacer au laboratoire le plus proche de chez lui...à condition qu'il n'ait pas fermé, les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état, ou bien se faire hospitaliser

Parce qu'en effet, les petits labos ne sont pas sûrs de pouvoir résister aux nouvelles recommandations visant à se suréquiper de matériels ultra modernes et très coûteux. Conséquence immédiate : fermeture des labos de proximité, licenciement et obligation de regroupement avec de grands plateaux techniques!
:
Quant aux regroupements de labos c'est un pis aller, pour faire face aux structures financières qui attendent ( comme pour les cliniques) de racheter et rentabiliser au maximum au dépens de la relation avec les patients. Des labos traitant plus de 1000 dossiers jours ne peuvent être à l'écoute de la personne. Et effectivement à terme il n'y aura plus que 1 ou 2 labos par département y compris pour les labos des petits hôpitaux. Ceci est le système américains, allemand, et autres pays européens.
Ainsi, la Générale de Santé, ainsi que d'autres grands groupes financiers sont donc certains de racheter tous les labos de France et de Navarre...Il deviendra très vite impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo...d'autant qu'il ne sera plus nécessaire d'être biologiste pour être directeur de laboratoire!

Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c'est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courants Comme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir une grande partie des examens à réaliser, nous n'aurons les résultats qu'au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)

Voilà donc l'avenir de la santé vendue aux grands groupes financiers

Les conséquences sont catastrophiques... Au plus tôt en 2013 et au plus tard en 2016, les laboratoires d'analyses médicales de proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres auront probablement DISPARU au profit d'usines à analyses (une par département pour les départements qui le "méritent" ; pour les départements les plus ruraux il faudra faire un peu plus de route...).
Pourquoi ? Et bien en vertu d'une ordonnance parue en 2010 (Voir JO du 15.01.2010, page 819) qui livre le "marché" de l'analyse médicale aux FINANCIERS du CAC 40...
> Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs de labo, figurent des assurances de santé privées, peut-être la votre, qui auront ainsi accès à vos données médicales et pourront "personnaliser" vos factures...

Nous avions le meilleur système de santé au monde, mais c'était avant que le gouvernement SARKOZY n'arrive au pouvoir

Il y a une solution pour s'opposer à ce scandale : SIGNER massivement la pétition
Cliquez sur lien ci-dessous
http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...