D’importants plans sociaux en préparation en France

Info : CGT

Certains ont été bloqués pendant l’élection présidentielle. Mais Air France-KLM, Peugeot Citroën, Carrefour, et bien d’autres, vont annoncer, prochainement, d’importantes

Même si le nombre de Plans de sauvegarde pour l’emploi (PSE) notifié à l’administration en janvier et février est en baisse (135, soit - 18 % par rapport à la même époque en 2011), personne n’est dupe… Bien des plans sociaux sont dans les cartons des entreprises.

L’annonce de certains a été retardée pour cause d’élection présidentielle. À la demande du gouvernement, afin de ne pas gêner la campagne du président sortant, estiment les syndicats, Mais également du fait de dirigeants préférant éviter le devant de la scène en cette période… Ces derniers mois, Nicolas Sarkozy s’est directement impliqué pour venir au secours de plusieurs sociétés (Lejaby, Photowatt, Sernam, Fonderies du Poitou…). François Hollande a déjà plusieurs dossiers chauds sur son bureau…

Air France-KLM : plan social en juin

La compagnie aérienne franco-néerlandaise est ballottée par des vents contraires. En 2011, sous l’effet de la concurrence féroce des compagnies low cost et de l’envol du prix du carburant, Air France KLM a perdu 809 millions d’euros. Et vient d’annoncer une perte de 597 millions au premier trimestre 2012.

De plus, elle traîne une dette de 6,5 milliards d’euros. Pour sortir de ces turbulences, la direction estime vital de mettre en application son plan Transform 2015. Au programme : 3 milliards d’économie et un volet social, qui sera annoncé, normalement, en juin.

PSA Peugeot Citroën : fermeture de l’usine d’Aulnay ?

Le constructeur automobile se débat sur un marché français, et européen, en forte baisse. Il perd de l’argent… L’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui fabrique la Citroën C3, est menacée. Même si ses 3 100 salariés ont reçu l’assurance que ce véhicule serait construit sur place jusqu’en 2014.

Après… La direction n’a jamais caché qu’elle devrait résoudre, à l’instar de ses concurrents, le problème des surcapacités de production. Qui risque d’être encore plus important depuis son mariage avec l’Américain General Motors, en grande difficulté, lui, avec sa marque européenne, Opel.

Carrefour : entre 3 000 et 5 000 emplois menacés

Le numéro 2 mondial de la distribution a connu une année noire (parts de marché en baisse, pertes financières, cours de bourse qui dévisse…). Georges Plassat, le nouveau patron (il vient de remplacer le Suédois Lars Olofsson) a du pain sur la planche pour redresser les comptes, et l’image, du groupe. Les syndicats, qu’il doit rencontrer demain, craignent un plan social qui pourrait concerner entre 3 000 et 5 000 salariés (sur 110 000 en France).     

D’autres craintes…

Certaines grosses PME-PMI vont devoir ajuster leurs effectifs (dans la sous-traitance automobile, par exemple). D’autres cherchent, avec difficulté, des repreneurs, comme Technicolor (350 salariés à Angers), Rio Tinto Altant (600 salariés, Saint-Jean-de-Maurienne).

Certains dossiers chauds n’ont pas été réglés, comme celui du site d’ArcelorMittal à Florange, en Moselle. D’autres peuvent être explosifs, comme celui de la compagnie de ferries SNCM (continent-Corse), actuellement en grève, que Veolia veut vendre (un plan de 800 départs a été évoqué). Dans le secteur de la téléphonie mobile, l’arrivée de Free pourrait faire des dégâts chez les concurrents, notamment SFR (Vivendi) qui traverse une mauvaise passe. Il faudra également surveiller Renault et Areva (1 200 postes menacés en Allemagne), eux aussi en difficulté.















Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...