Banques françaises : un peu de crédit, beaucoup de spéculation...


Les prêts à l'économie en 2012 ont représenté 27 % de l'ensemble des activités des banques françaises. Dans les 73 % qui restent, une part est essentielle au bon fonctionnement de l'économie (aider les entreprises à trouver des investisseurs, à se protéger des variations de change, etc.) et une autre part représente des paris spéculatifs.
Cliquez sur l'image pour l’agrandir 
 
 
 

 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...