GREVES ET MANIFESTATION LE MARDI 9 AVRIL 2013.RETRAIT DU PROJET DE LOI SUR L'ACCORD « A.N.I »


le Code du travail menacé

Départ à 14h de la manifestation régionale qui partira de Montparnasse (Place du 18 juin 1940) . Elle empruntera la rue de Rennes – le bd Raspail – le bd St Germain pour se terminer à l’Assemblée Nationale.

L'Union Locale CGT de Coulommiers appelle l’ensemble des ACTIFS à l’action le mardi 9 avril 2013,


Un bus sera mis à votre disposition


 Départ à 11h30 Cours Gambetta , face au crédit agricole a Coulommiers

Nous vous invitons à prendre contact auprès de :

Alain : 06 18 85 64 71 Patrice : 06 71 04 84 63

Michel : 06 31 53 89 33 Patrick : 06 73 34 65 02

Aucun élu ou mandaté CGT ne doit manquer à l’appel.

L’AVENIR APPARTIENT A CEUX QUI LUTTENT

NE RIEN FAIRE, C'EST DEJA PERDRE
Loi controversée sur l'emploi: Coup d'envoi du débat à l'Assemblée

Les exigences du MEDEF ne doivent pas faire la loi !

Pour faire baisser le chômage, il faut sortir du toujours plus flexible, du toujours plus précaire ! La CGT revendique :

LIRE LA SUITE ET VOIR LA VIDEO du Secrétaire Général Thierry LEPAON
EN CLIQUANT CI-DESSOUS
http://www.cgt.fr/Les-exigences-du-Medef-ne-doivent.html

Après la forte mobilisation du 5 mars qui a réuni 200 000 manifestants dans 175 cortèges et rassemblement, les organisations syndicales régionales d'Île de France (CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES) appellent l'ensemble des salariés du privé comme du secteur public, des retraités et des privés d'emploi, à une nouvelle journée de grèves et de manifestation le mardi 9 avril 2013 pour empêcher la transposition dans la loi du contenu de l'ANI du 11 janvier. vont aggraver la situation déjà créée, en offrant encore plus de flexibilité aux employeurs.

La parole de la CGT, portée dans l’opinion publique et auprès des parlementaires, perturbe déjà la stratégie du MEDEF.

Au lieu de sortir notre pays de la crise, cet accord minoritaire va contribuer à dégrader encore plus la situation de l'emploi et mettre chaque salarié en situation de fragilité et de soumission face à son employeur. Pour les organisations syndicales franciliennes signataires, ce projet gouvernemental est inacceptable. Ce soit disant donnant/donnant est un leurre, car ce projet est la copie conforme des exigences du MEDEF. Cet accord entend également instaurer en France un nouveau modèle économique et social dont la toile de fond serait l'instauration d'un compromis permanent entre le patronat et les salariés. Ce serait un véritable recul historique.

Le gouvernement préfère sauver les banques avec l'argent public que de sauver le peuple

A contrario, les organisations syndicales d'Île-de-France veulent construire un rapport de force favorable aux salariés afin d'obtenir une véritable sécurisation de l'emploi et du travail.

En conséquence, elles appellent dans l'unité les salariés, chômeurs et retraités franciliens à participer à la manifestation régionale à Paris

Ensemble, lançons un mouvement d’opinion majoritaire pour défendre le droit social.


 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...