la tapa sociale de l'après-crise n°2 : l'austérité moins pénible au soleil ?

Au menu de ce 2ème festin de tapas : la situation des hôpitaux publics à Séville, la nouvelle loi provinciale sur le droit au logement ( et à l'expropriation !), les occupations des grandes exploitations agricoles pour réclamer une réforme agraire, et quelques autres amuse-bouches...à lire ici

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...