Sécurité sociale : Malade d’un manque de recettes


Une nouvelle fois, la cour des comptes sort de ses prérogatives d’analyses des politiques publiques et se permet de se substituer aux politiques afin de justifier la fameuse règle d’or sur la réduction des dépenses publiques, dont celles de la Sécurité sociale et de l’hôpital public.

Elle affirme que la Sécurité sociale est garante de la cohésion sociale. Si nous partageons ce point de vue, la CGT réaffirme que la Sécurité sociale ne souffre pas de trop de dépenses mais d’un manque de recettes.
Lire la suite en cliquant ci-dessous
http://www.cgt.fr/Malade-d-un-manque-de-recettes.html



Le but du gouvernement et du ministre de « l’Insécurité Sociale » est de faire comprendre aux Françaises et aux Français qu’ils se soignent trop, que les hôpitaux coûtent trop cher, que les arrêts de travail sont trop nombreux, en résumé, que la population est responsable de cette situation catastrophique !

Toulouse : deux infirmiers d'un EHPAD licenciés pour avoir réclamé des masques  Deux infirmiers exerçant dans un Ehpad de Toulouse (...