PETITION SALAIRES: LA CGT DÉPOSE 130 000 SIGNATURES

REVENDICATIONSLa CGT avait pour objectif de recueillir au moins 100 000 signatures sur sa pétition «Augmentez les salaires». Elle en a obtenu plus de 130 000 qu'une délégation est allée déposer le 25 juin au ministère du Travail, au terme d'une manifestation qui a rassemblé plus de 3000 personnes.


Petition salaires: la CGT dépose 130 000 signatures
Partout dans le pays, d'autres actions d'interpellation des pouvoirs publics et du patronat ont eu lieu dans le cadre d'une journée d'action et de mobilisation pour les salaires. A Paris, le cortège a été rejoint près des Invalides par des manifestants des professions de la santé et de l'action sociale, mobilisées pour la reconnaissance des diplômes, pour les salaires et les conditions d'exercice de leurs missions. «Seule une hausse majeure des salaires pourrait relancer la machine économique et donc l'emploi»,ASSURE Pascal Debay, membre de la direction confédérale de la CGT en charge des salaires. «Dans la situation d'appauvrissement du pays, on a besoin d'un choc de pouvoir d'achat, a-t-il ajouté. Cette journée pour faire entendre les revendications des salariés du public, du privé, des retraités et des privés d'emploi n'est qu'une étape: la pétition vaCONTINUERà tourner et il y aura une autre action à la rentrée», promet-il. 

Plus de 1500 éducateurs spécialisés,ASSISTANTS SOCIAUX, conseillers en économie sociale et familiale, mais aussi aides à domicile, ou encore auxiliaires de vie scolaire, ont également défilé pour défendre la spécificité de leurs métiers, dont ils redoutent la «remise en cause à cause du projet de diplôme unique». Leur intersyndicale CGT, FA-FP (Autonomes), FO, FSU et Solidaires, réclame aussi une revalorisation de leurs salaires.
Aux côtés de ces travailleurs sociaux, on a vu aussi défiler quelque 1500 salariés du secteur sanitaire jusqu'auMINISTÈRE DE LA SANTÉ à l'appel des fédérations CGT, FO et SUD. Ils contestent les économies demandées à l'hôpital – 3 milliards d'euros d'ici à 2017 – mais aussi le projet de loi santé de la ministre, Marisol Touraine. Des agents de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, en conflit avec leur direction depuis un mois sur l'application des 35 heures, avaient rejoint le mouvement.



Photos : DE LA MANIFESTATION REGIONALE INTERPROFESSIONNELLE, DU 25 JUIN 2015 A PARIS


Pour les Salaires, pensions et minima garantis, l’amélioration des conditions de travail,
Pour voir les photos, Cliquez ICI






Pétition - NON A L’IMPUNITE SOCIALE OUI AU DROIT A REPARATION INTEGRALE DU PREJUDICE


non au plafonnement de la réparation des licenciements abusifs


 



   




OUI AU DROIT A REPARATION INTEGRALE DU PREJUDICE  NON A L'IMPUNITE SOCIALE

Le Gouvernement a intégré en dernière minute UN AMENDEMENT à la LOI MACRON privant les salariés de la réparation intégrale du préjudice en cas de licenciement fautif de l’employeur.

 Ce texte foule aux pieds les principes d’égalité et deRÉPARATION intégrale du préjudice 

Limiter la réparation du préjudice, c’est remettre en cause le principe selon lequel celui qui cause un dommage par sa faute s’oblige à le réparer entièrement.

  N’oublions pas qu’il ne s’agit pas de l’indemnité due pour tout licenciement mais de la sanction des licenciements illégaux, abusifs.  

Cette mesure accrédite le discours patronal, fondé sur des préjugés consternants sur qui fustige les droits des salariés qui seraient des obstacles à la performance des entreprises.

 

Elle consacre l’idée selon laquelle  moins sanctionner les licenciements abusifs créerait de l’emploi !

 

L’usage du 49-3 n’a pas permis le débat parlementaire sur cette disposition illégitime…pour autant la loi n’est pas encore définitivement adoptée et nous pouvons encore faire changer les choses.  
C’est pourquoi le SAF (Syndicat des Avocats de France) LE SYNDICAT DE LA AMGISTRATURE 5sm°, lesORGANISATIONS SYNDICALES de salariés  CFDT, CGT SOLIDAIRES, CFE CGC,FO et UNSA  appellent à signer massivement la pétition en ligne (et par tout moyen) pour obtenir la suppression du nouvel article duCODE DU TRAVAIL instituant une barémisation maximale des dommages et intérêts réparant les préjudices des salariés licenciés abusivement.   Signez et faite signez la pétition pour le retrait de cette disposition et pour soutenir toutes les actions que les organisations signatairesCONTINUERONT de mener siVOTRE voix n’est pas entendue.  

Pour signer la pétitionSUIVEZ LES INSTRUCTIONS

Contacts Florian BORG, Jean Luc WABANT SAF /jean Pierre GABRIEL CGT/Laurent LOYER CFDT/ Eric BEYNEL SOLIDAIRES/ Gérard BEHARD CFE CGC/ Didier PORTE -FO  / Florence Dodin UNSA /Patrick HENRIOT SM

SAF CGT CFDT FO CGC SOLIDAIRES,UNSA? SM    Contacter l'auteur de la pétition
Prénom
Nom de famille
Ville
Pays
ADRESSEde courriel
Rendre publique votre signature ?
   
Votre adresse de courriel ne sera jamais affichée publiquement, ni divulguée à qui que ce soit.

Le 14 Juillet 2020 : Toutes et tous à la Bastille ! Manifestons, à 14h Le mardi 14 Juillet De la Place de la République à la pla...