Une victoire de la démocratie


Rien n'y a fait. Ni les incantations, ni le chantage, ni les menaces, ni les insultes n'ont eu raison de la détermination des Grecs. Le résultat sans appel du référendum initié par Alexis Tsipras est incontestablement un message fort pour tous les peuples d'Europe. Ereintés, meurtris par les cures d'austérité sans fin, les Grecs envoient un message qui nous touche.
Plusieurs milliers de personnes avaient manifesté jeudi soir 2 juillet à Paris à l'appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires et de partis politiques, pour exprimer leur solidarité avec le peuple grec. Ce résultat de la démocratie nous est d'autant plus précieux qu'il est un encouragement à résister à l'austérité dont tout le monde sait que non seulement elle ne règle pas la crise mais qu'au contraire elle en nourrit tous les mécanismes. Alexis Tsipras « remet en cause les plans d’austérité dont sont victimes des millions de citoyens grecs, » a rappelé la CGT dans un communiqué. « Il propose des mesures économiques et sociales adossées à des réformes visant à une plus juste répartition des richesses dans le but d’œuvrer à une véritable justice sociale, à l’égalité des droits, à la transparence politique et fiscale, bref à la démocratie.
Lire la suite, cliquez ICI





Pétition contre le blanchiment des licenciements abusifs


Le gouvernement a fait ajouter à la loi Macron un amendement plafonnant le montant des indemnités prudhommales en cas de condamnation pour licenciement abusif.
Un déni de démocratie
Cette disposition n’a pas fait l’objet de négociation ou de concertation avec les acteurs sociaux. Elle n’a même pas été débattue ou votée au parlement étant donné que le gouvernement a utilisé le "49-3" !
Un chèque en blanc pour les licenciements abusifs
Alors que la loi sécurisait les salariés, en imposant la réparation intégrale du préjudice subi par le salarié, et en fixant une indemnité plancher de 6 mois, c’est maintenant les employeurs voyous qui sont protégés avec un plafond de condamnation, parfois inférieur au plancher !
Lire la suite, cliquez ICI




Mardi 14 juillet 2020 :  « On ne peut pas être satisfaits du Ségur de la santé » : plusieurs milliers de manifestants à Paris pour l’hôpit...