Pour la justice européenne : les trajets «domicile-client» sont déjà du temps de travail


C’est une première qui pourrait entraîner une avalanche de conséquences partout dans l’Union Européenne (UE). La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé ce jeudi que les déplacements en début et fin de journée d’un employé itinérant constituent du temps de travail.
Cette décision devrait provoquer, des changements pour les salariés concernés et leurs employeurs.

En savoir plus, cliquez ICI 

Smart Hambach : travailler plus pour gagner moins

Test en vraie grandeur pour les démolisseurs du Code du travail, les salariéEs de l’usine automobile SMART en Moselle sont « consultéEs » pour savoir s’ils/elles sont d’accord pour travailler 39 heures, payées 37. Au final, le chantage au maintien de l’emploi n’est accepté que par 39% des ouvriers sur 367 mais par 74 % des 385 cadres.

En savoir plus, cliquez    ICI






Code du travail : le début de la fin ?

Jean-Denis Combrexelle, ancien directeur général du travail tout terrain (nommé par Martine Aubry, il aura survécu à Sarkozy avant d’être confirmé par Hollande), vient de rendre à Manuel Valls son rapport sur « la négociation collective et l’emploi ». Sans surprise, il annonce un vaste de champ de réforme, avec pour ligne de mire la refonte totale de l’architecture du droit du travail en quatre ans.

En savoir plus, cliquez  ICI





Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...