Mobilisons-nous : La municipalité organise la fermeture de la Bourse locale du travail


  Your image is loading...


Signez la
 Pétition 
 contre
 la fermeture de
 la Bourse
 du travail







Ayant pris connaissance de l’amputation des deux tiers de la subvention versée à
la Bourse du travail, lors du conseil municipal du 8 avril 2015.

Prenant en compte que les discussions entre Monsieur le Maire et les organisations syndicales présentes dans la Bourse CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE‐CGC﴿ n’ont à ce jour pas abouti.
En conséquence, la Bourse se verrait dans l’incapacité de fonctionner dès le début du mois de septembre 2015 et entraînerait le licenciement de la femme de ménage et du régisseur.
Cette décision est en complète contradiction avec les traditions existantes dans la ville de Bobigny depuis près de 50 ans !
La Bourse reçoit, par l’intermédiaire des organisations syndicales qui y sont logées,plus d’une centaine de salariée﴿s, chômeureuse﴿s par semaine.
La fermeture de la bourse aboutirait à priver de toute aide, défense, conseil juridique, intervention auprès des administrations ou des entreprises les travailleurs et habitants de Bobigny à un moment où la précarité et le chômage ravage notre société.
En conséquence, nous exigeons :

  • le versement par la municipalité de l’intégralité de la subvention pour 2015 – soit 54 41 8 euros, montant inchangé depuis l’installation de la Bourse dans l’immeuble Maurice Nilès en 2002.
  • La pérennisation de la subvention pour les années à venir, afin que les habitants et salariée﴿s travaillant sur la ville et sa Région disposent de ce lieu pour faire valoir leur droit.
 Signez la Pétition contre la fermeture de la Bourse du travail
                                
                                          Cliquez ICI

La Sécurité Sociale a 70 ans. Un acquis historique en péril


Les commémorations officielles des 70 ans de la sécurité sociale ont débuté en mai. La ministre de la Santé Marysol Touraine a rendu hommage à « ce trésor national », tout en prétendant « adapter la sécurité sociale aux défis du 21e siècle ». Sans aucun doute la poursuite de sa politique d’adaptation et de soumission aux desiderata du patronat.
En savoir plus, cliquez  ICI





Fichage généralisé des employés de France Télévisions


Le Canard Enchaîné révèle dans son édition du mercredi 9 septembre que le fichage des employés de France Télévisions concerne tous les employé de France TV et pas que la rédaction de France 3 Auvergne, d’où la dénonciation est partie.
Après avoir nié l’existence d’un fichage secret des employés, la nouvelle directrice Delphine Ernotte a reconnu que le dispositif existait.
En savoir plus, cliquez  ICI




Les pauvres fraudent dix fois moins que les riches"

Dans les idées reçues distillées à longueur de médias de masses (TF1 et consort...) il y a celle qui consiste à stigmatiser les pauvres qui s'engraissent avec des prestations sociales indues... rappelons-le, la vraie fraude sociale, c'est celle des riches.
En savoir plus, cliquez   ICI



GRANDS MAGASINS PARISIENS: Karl GHAZI, le syndicaliste pire cauchemar du patronat


Il n’est pas connu du grand public mais il est craint de tous les patrons des grands magasins parisiens. Karl Ghazi, 48 ans est le leader du Clic P, cette intersyndicale qui s’oppose systématiquement à toute ouverture des magasins le dimanche et la nuit. Son tableau de chasse est bien rempli: d’Uniclo à Apple Store en passant par Monoprix et évidemment le Sephora des Champs Elysées. Il dit n’avoir "jamais perdu au tribunal".
En savoir plus, cliquez   ICI




Une première lecture des 44 propositions du rapport Combrexelle


Plus de plancher pour les salaires, plus de plafond pour la durée du travail, plus de règles contraignantes en hygiène et en sécurité, plus de sanctions pour les patrons délinquants, tels sont les objectifs. Le moyen c’est de renverser la hiérarchie des normes :
En savoir plus, cliquez  ICI




Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...