Timide réduction des privilèges accordés aux anciens présidents de la République


Un décret du 4 octobre 2016 « relatif au soutien matériel et en personnel apporté aux anciens Présidents de la République » vient de paraître au journal officiel.      Ce décret fait suite au recours en déclaration d’inexistence contre la décision du 8 janvier 1985 fixant un statut pour les anciens présidents de la République déposé, le 26 avril 2016, par Anticor, devant le Conseil d’État.   Alors qu’un rapport rédigé par le président de la Cour des comptes et le vice-président du Conseil d’État, daté de mars 2016, estimait que « ce dispositif est dépourvu de valeur juridique », les magistrats ont rejeté le recours de l’association, le 28 septembre 2016.
En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Bobigny : accusé de violences contre un CRS, il est soutenu par la CGT et des élus


Ce jour-là, les manifestants contre la loi Travail viennent de quitter le pont de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) pour une assemblée générale à la bourse du travail de Saint-Denis. Arrivés au carrefour Pleyel à Saint-Denis, des CRS leur barrent la route. La confrontation éclate. Un CRS reste à terre, sonné, et un manifestant se relève, groggy. C’est Nicolas Jounin. Soupçonné d’avoir percuté et piétiné le policier, il est interpellé et placé en garde à vue.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Pour un service public postal du XXIème siècle


Alors que les luttes se multiplient sur tout le territoire pour la préservation et la création des emplois,  le maintien des activités de services publics de proximité, c’est dans la plus grande discrétion que la direction de La Poste, le gouvernement et l’AMF (Association des Maires de France) négocient le futur contrat dit de présence postale territoriale avec au cœur l’avenir des Bureaux de postes.
Ne laissons pas se décider notre avenir et celui du service public postal sans nous! 
CONSTRUISONS ENSEMBLE LA POSTE DU XXI ème SIECLE
Lire le tract, CLIQUEZ ICI

La CGT se félicite de la victoire des femmes en Pologne


SUITE À LA MOBILISATION MASSIVE DES POLONAISES ET, NOTAMMENT, AUX MANIFESTATIONS ET GRÈVES ORGANISÉES DANS TOUT LE PAYS, LE PARLEMENT POLONAIS A REJETÉ JEUDI 6 OCTOBRE, PAR UNE IMPORTANTE MAJORITÉ, LE PROJET DE LOI VISANT À INTERDIRE TOTALEMENT L’INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG).

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...