Tati : les représentants des salariés demandent un délai et de meilleures offres de reprise


Les élus du personnel, qui jugent les offres de reprises pour l’enseigne placée en redressement judiciaire « trop basses », vont demander un délai au tribunal de commerce, lundi 29 mai.
Les représentants des salariés de Tati aimeraient de meilleures offres. Ils vont demander, lundi 29 mai, au tribunal de commerce, un délai afin que les repreneurs améliorent leurs propositions.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Les conducteurs de camions citernes de nouveau mobilisés


Les conducteurs de matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont massivement fait grève en Ile-de-France samedi matin pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail et un treizième mois, selon la CGT qui promet "un élargissement du mouvement" lundi en province.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI


L'IPO d'Antalis en bonne voie : Sequana a franchi la première étape du processus d'introduction en bourse de sa filiale.


Le 19 mai 2017 le groupe papetier Sequana a obtenu le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour introduire en Bourse de Paris sa filiale de distribution Antalis. L'obtention de ce visa est la première étape du processus.     Le 6 juin prochain, l'assemblée générale sera appelée à se prononcer sur le projet de distribution aux actionnaires de Sequana, environ 18,36 % du capital de la société. Ne s'agissant pas d'une émission d'actions nouvelles, mais d'une distribution d'actions existantes, cette opération n'augmentera pas le capital d'Antalis International.

En savoir plus, cliquez  ICI

Les livreurs d'essence et de gaz appelés à faire grève


Les chauffeurs souhaitent une meilleure prise en compte de la dangerosité de leur métier. La CGT prévient que cette grève, déclenchée en plein week-end de l'Ascension, pourrait entraîner des difficultés d'approvisionnement dans les stations.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Une licencieuse au ministère du Travail


La nouvelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avant d'être ministre a exercé ses « talents » comme DRH chez Danone, en y mettant sur pied, entre autres, un plan de 900 suppressions d'emplois.
Un passage de son CV qui a dû échapper au secrétaire de la CFDT, Laurent Berger qui semble satisfait par cette nomination et aussi au dirigeant de FO, Jean-Claude Mailly, qui trouve la ministre « plutôt rassurante ».
Les salariés, eux, ont plutôt tout à en craindre.

Un signe qui ne trompe pas…

À peine le nouveau gouvernement installé, les agents du ministère du Travail se sont mis en grève. Ils refusent de nouvelles suppressions d'emplois, notamment celles d'inspecteurs du travail.
Sarkozy s'était attaqué aux droits des salariés. Hollande l'a fait lui aussi, avec Macron comme ministre. Ce dernier étant devenu président, il dit et redit qu'il va réduire encore plus ces droits. S'il fait la guerre aux travailleurs, il doit avoir une réponse.

LA NOUVELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES OPH EST EN LIGNE







La Fédération des OPH a demandé au ministère du Travail que le processus d'extension de la convention collective nationale (CCN) soit engagé dans les meilleurs délais. En effet le texte de la CCN ne sera applicable qu'au lendemain de la publication de l'arrêté d'extension au journal officiel.
Dans cette attente, la Fédération travaille à la définition d'un programme de formations, principalement à destination des services en charge des ressources humaines, afin que l'ensemble des Offices Publics de l'Habitat puissent s'acculturer à ce texte et comprendre dans quel contexte il a été négocié.

L'IPO d'Antalis en bonne voie : Sequana a franchi la première étape du processus d'introduction en bourse de sa filiale.


Le 19 mai 2017 le groupe papetier Sequana a obtenu le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour introduire en Bourse de Paris sa filiale de distribution Antalis. L'obtention de ce visa est la première étape du processus.
Le 6 juin prochain, l'assemblée générale sera appelée à se prononcer sur le projet de distribution aux actionnaires de Sequana, environ 18,36 % du capital de la société. Ne s'agissant pas d'une émission d'actions nouvelles, mais d'une distribution d'actions existantes, cette opération n'augmentera pas le capital d'Antalis International.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI