Droit au Logement
Fédération Droit Au logement – 29 Avenue Ledru-Rollin 75012 Paris
tél : 01 40 27 92 98 • fax 01 42 97 40 18  • <http://www.droitaulogement.org/>



COMMUNIQUÉ

Paris le 12 mars 2020 - 10h 

Coronavirus et logement : des mesures exceptionnelles et de bon sens s'imposent pour gagner la guerre !


Tandis que l'épidémie gagne du terrain, le chef de l'État doit se prononcer ce soir. Il doit être instauré des mesures d'urgence pour le logement, car l'absence ou de très mauvaises conditions de logement que connaissent des personnes vulnérables, souvent en mauvaise santé, les exposent à l'épidémie et renforcent sa propagation.
Des mesures exceptionnelles et de bon sens doivent donc être mises en oeuvre, sans hésiter, ni protéger des intérêts particuliers, afin de gagner la guerre contre le coronavirus.

- Moratoire sur les expulsions : En France, dès le 1er avril les expulsions reprennent, 135 000 jugements d'expulsion ont été prononcé en 2018. Pourquoi demander à la population de rester à la maison si on continue à mettre à la rue les personnes en difficulté ?

- Réquisition des logements vacants et des locaux loués en Airbnb &Co, et maintien des CHU : La France compte 4 procédures de réquisition et 3,1 millions de logements vacants, dont 114 000 à Paris, 304 000 en Île-de-France (hors résidence secondaire), pour les sans-logis, et les habitants de taudis ou en surpeuplement, situation qui favorise la propagation du virus : relogement en HLM ou dans des locaux réquisitionnés.

- Moratoire sur la baisse des APL (contemporanéisation), et les impayés de loyers et de traites (établi à partir du taux d'effort et du revenu de chaque  ménage) : il s'agit de ne pas accroître le nombre d'expulsions, car beaucoup de ménages vont connaître une baisse brutale de leur revenus. Les locataires et les accédants à la propriété modestes ne doivent être les seuls à supporter la charge de la guerre au coronavirus !

- Moratoire sur les coupures d'énergie et d'eau (qui reprennent le 1er Avril) pour des raisons évidentes de protection des personnes fragiles et de barrage à la propagation du virus.

Pouvoirs des Maires :
Si le gouvernement refuse de prendre ces mesures vitales, les Maires, en vertu de leurs pouvoirs de police, peuvent prendre des arrêtés de réquisition, des arrêtés anti expulsions, et des arrêtés contre les coupures d'eau et d'énergie ou pour leur rétablissement. Ces sujets, quasiment absents des débats électoraux, doivent être mis sur la table.

Si besoin, nous sommes prêts à agir dans les prochains jours sur ces sujets (réquisition, expulsions, fermeture des CHU, loyers chers... )

En France, le 1er avril, sonne la fin de la trêve hivernale des expulsions, des coupures d'énergie, des hébergements d'hiver, ainsi que la mise en oeuvre d'une nouvelle baisse des APL.
  


28 mars 2020, Manifs dans 21 pays d'Europe et près d'une centaine de villes :
Contre les expulsions, le logement cher, la spéculation, et pour le droit à un logement décent et stable pour tous.

 

Droit au logement
http://www.droitaulogement.org/
https://www.facebook.com/droitaulogement

Affiliée aux réseaux et campagnes :
  • COALITION Européenne pour le droit au logement et à la ville  http://housingnotprofit.org/fr
  • NOVOX : Réseau international des mouvements  de lutte des “sans” http://www.novox.org/
  • ATTAC : Association altermondialiste contre la spéculation financière





CHS St Cyr-au-Mont-d’Or : Grève et rassemblement le 10 mars


Plus d’une centaine de personnes étaient mobilisées contre la dégradation de leurs conditions de travail et contre les pratiques du directeur de cet établissement.

ICI

Covid-19 : Macron rend hommage aux « héros en blouses blanches » et promet d'augmenter « massivement les capacités d'accueil à l'hôpital »


Dans une allocution télévisée exceptionnelle de 30 minutes, Emmanuel Macron a rendu ce jeudi soir un vibrant hommage aux professionnels de santé qui se battent contre le coronavirus, épidémie « qui affecte tous les continents et frappe tous les pays européens » et qu'il considère comme « la plus grave crise sanitaire qu'ait connue la France depuis un siècle ».

ICI

LE 31 MARS 2020 : journée nationale de grève

Les organisations syndicales et de jeunesse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL appellent dans la continuité de cette dynamique, et de celle de ce mouvement social inédit entamé le 5 décembre, à poursuivre les mobilisations locales et sectorielles partout sur le territoire.

ICI

Homéopathie: Boiron annonce 646 suppressions de postes en France


Treize des 31 sites de Boiron vont fermer annonce l'entreprise. Le groupe met en avant le rôle que joue, selon lui, la décision de dérembourser l'homéopathie, qui n'a pas fait la preuve de son efficacité, prise par le gouvernement français.

                     
    ICI                         

Coronavirus : « Pourquoi demander à la population de rester à la maison si on met à la rue les personnes vulnérables »


Les expulsions de logement et les coupures d’énergie reprendront ce 1er avril pour les personnes qui ont des difficultés à payer leurs échéances. Alors que la crise sanitaire liée au Covid-19 s’intensifie, l’association Droit au logement demande des mesures d’urgence au gouvernement, qui vient d’en prendre pour les entreprises. Des mobilisations sont prévues le 28 mars. Voici leur appel.

 ICI

LE 31 MARS 2020 : journée nationale de grève



Des manifestations, actions, sans précédent ont eu lieu ce 8 mars journée internationale des droits des femmes. Elles ont exprimé le refus des violences faites aux femmes. Elles marquent la détermination à exiger l’égalité et cette année tout particulièrement à faire tomber ce système de retraite par point qui pénalisera particulièrement les femmes.

ICI

Mardi 14 juillet 2020 :  « On ne peut pas être satisfaits du Ségur de la santé » : plusieurs milliers de manifestants à Paris pour l’hôpit...