Privilégier l'économie à la santé. Ça suffit





Monsieur le Préfet de Seine-et-Marne
Monsieur le directeur du Conseil Départemental 77
Monsieur le directeur de l’ARS 77
Monsieur le directeur de l’ARS Ile de France 

                                                            Melun le  3 Avril 2020


Copie la DIRECCTE 77, aux organisations CGT, Presse. 



 Mesdames, Messieurs, 

Le 26 Mars 2020, les syndicats de l’action sociale vous interpellaient au sujet de l’absence de moyens de protections au sein des entreprises du social, médico-social, des EHPAD et de l’aide à domicile en Seine et Marne, malgré les demandes répétées des directions d’entreprises.
Le conseil départemental 77 à répondu le jour même qu’un million de masques FFP2 et des équipements de protection pour les personnels et les usagers étaient commandés. Où sont ces équipements ?

Aujourd’hui, des usagers et des professionnels de santé sont diagnostiqués comme infectés par le Covid 19. La mise à disposition de simples masques chirurgicaux comme le suggérait la CGT 77 dés le 23 Mars dans un communiqué de presse dont vous étiez destinataires aurait certainement évité la contamination de ces personnes.

Vous aviez les pouvoirs de réquisitionner les masques des entreprises dont l’activité est non indispensable à la gestion de la crise sanitaire encore en activité. Vous avez privilégié l’activité économique à la santé des populations. Vous en portez maintenant chacun la responsabilité.

A ce jour, un établissement compte à lui seul 5 cas confirmés de Covid 19 pour les soignants et plusieurs suspicions ou cas avérés pour les résidents. Aucun test préventif n’étant mis en place, il est impossible de confiner les professionnels et usagers, avant les premiers symptômes, afin de limiter la propagation du virus. Laisser perdurer la situation serait criminel.

Les masques chirurgicaux pour tous les salariés auraient pu éviter cette situation. Maintenant que l’épidémie est une réalité dans bon nombre d’établissements, les masques FFP2 sont devenus indispensables pour les soignants.

Aussi La CGT vous demande solennellement :
 
  • De lister les activités indispensables à la gestion de la crise et au fonctionnement du pays, et de faire arrêter les activités non indispensables afin de permettre le confinement et donc la protection des salariés,
  • De saisir de ces entreprises l’intégralité des masques quels qu’ils soient pour équiper tous les soignants, malades, résidents et services de secours, voire la population,
  • De maintenir la rémunération intégrale des salariés,
  • Des tests de dépistage pour tous
  • Des masques FFP2 pour les salariés indispensables à la gestion de la crise conformément à la directive DGT CIRCULAIRE DGT 2009/16 du 3 juillet 2009.

Patrick Masson Secrétaire Général UD CGT 77
06 82 57 66 72


La question de la dette des hôpitaux


Les hôpitaux publics sont des établissements autonomes en matière administrative et financière. Ils disposent donc d’un budget qui leur est propre.  Le sous-financement des besoins par l’État a conduit les hôpitaux à s’endetter massivement pour tenter de répondre à ces besoins. Les hôpitaux doivent également s’endetter pour faire des investissements importants que  ça  soit  pour  du  matériel  technologique  ou  pour  de l’immobilier  par  exemple. 

ICI

Note sur l’ordonnance relative au versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat


Cette ordonnance modifie les conditions de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat de la loi 2019-1446 du 24 décembre 2019.  La date de versement est reportée du 30 juin au 31 aout 2020.  L’ordonnance permet aux employeurs qui ne disposent pas d’accord d’intéressement de verser cette prime. Jusqu’à 1000€, la prime est exonérée de cotisations et de contributions sociales et d’impôt sur le revenu. 

ICI

Note aux organisations : DLAJ sur l’ordonnance relative aux IRP


Cette suspension produit ses effets à compter du 12 mars 2020. Toutefois, si certaines formalités ont déjà été accomplies (saisine de la Direccte en cas de litige sur les établissements distincts, invitation à négocier le PAP …), elles restent valables et la suspension prend effet à la date d’accomplissement de la dernière formalité. Si la suspension intervient entre le 1 er le 2 nd tour, le premier tour reste valable.

ICI

Confinement : courses, rendez-vous… jusqu’où peuvent aller les forces de l’ordre lors d’un contrôle ?


Alors que les amendes pour non-respect du confinement se multiplient, retour sur ce que policiers et gendarmes ont le droit, ou pas, de vous demander.
Y a-t-il des abus ?
Concrètement, « la verbalisation s’applique en majorité à ceux qui ne sont pas porteurs de l’attestation ou de leur pièce d’identité», assure Linda Buquet. Contacté, le ministère de l’Intérieur nous assure qu’il a été demandé aux forces de l’ordre «d’être strict tout en faisant preuve de discernement sur le terrain». Et pourtant, sur les réseaux sociaux, fleurissent des témoignages de citoyens verbalisés a priori abusivement. Un internaute les a même recensés.

ICI





Coronavirus: La Poste va rouvrir 5.000 bureaux d’ici fin avril


Près des deux tiers des bureaux de poste rouvriront avant la fin avril, a annoncé jeudi Matignon, tandis que la distribution de journaux par La Poste va progressivement repasser à cinq jours par semaine, selon un accord trouvé avec l'Alliance pour la presse d'information générale 

ICI

ENQUÊTE FRANCEINFO. Comment la France a sacrifié sa principale usine de masques basée en Bretagne


Alors que la France manque cruellement de masques face à l’épidémie de coronavirus, une entreprise française, installée en Bretagne, qui pouvait en fabriquer jusqu’à 200 millions par an, a fermé en 2018 après avoir été rachetée par un groupe américain. Qui est responsable de ce fiasco ? La cellule investigation de Radio France a enquêté.

ICI

Le 14 Juillet 2020 : Toutes et tous à la Bastille ! Manifestons, à 14h Le mardi 14 Juillet De la Place de la République à la pla...