Le volontariat, un choix qui n’en est pas un


L’Élysée a annoncé que les parents auront la possibilité de mettre ou de ne pas mettre leurs enfants à l’école après le 11 mai. La FCPE réagit.  Le président de la République l’a annoncé jeudi, lors d’un échange avec les élus locaux: le retour à l’école sera « progressif, concerté et adapté aux  réalités». En privilégiant sans doute les « enfants les plus en difficulté». Surtout, il se fera sur « la base du volontariat des parents et sans obligation»…Pour le coprésident de la fédération des parents d’élèves FCPE, les acteurs locaux doivent effectivement décider de l’opportunité ou non de reprendre la classe, car« ce n’est pas parce qu’on le veut qu’on peut», précise Rodrigo Arenas.

ICI

« On appelle le gouvernement à décréter l’état de catastrophe sanitaire » Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT


Philippe Martinez : La santé des citoyens, et donc de celles et ceux qui travaillent, est notre première préoccupation. Pourtant le gouvernement et le Medef, on l’a vu au travers des ordonnances qui ont été promulguées, profitent de cette crise pour demander beaucoup de sacrifices aux salariés à l’issue de cette période de confinement. Ce que l’on redoute vraiment, c’est que cette crise fragilise encore plus les droits des salariés notamment en matière de congés et de temps de travail
ICI

Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...