Vol des RTT et des congés des fonctionnaires


Le Conseil d’État a validé le vol des congés annuels et les jours de RTT des agents publics d’État et des collectivités locales.  Alors que les agents, dans les services publics, sont particulièrement mobilisés pour faire face à la crise sanitaire, le gouvernement a choisi le bras de fer en leur volant 10 jours de repos ! Sous le prétexte de la continuité du service public à la sortie de la crise, le gouvernement entend bien priver ses agents de leur droit au repos pourtant bien mérité !


ICI


PETITION CONTRE LE VOL DE NOS RTT OU DE NOS JOURS DE CONGES !

En signant cette pétition je dénonce les manières de faire de la part de l’administration et je refuse le vol de mes RTT ou jours de congés.
Pétition contre le travail du dimanche: Signez, signez, signez ...ICI

Sortie de crise : faudra-t-il travailler plus ? La bataille idéologique est lancée



Les bonnes intentions ne font pas forcément de bonnes politiques. Le gouvernement l'apprend à ses dépens après de récentes initiatives destinées au monde de la santé. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a favorablement accueilli la proposition d'une centaine de députés LREM : permettre aux salariés de faire des dons de jours de congés payés au profit du personnel soignant. Ces jours seraient monétisés, transformés en chèques vacances pour augmenter le pouvoir d'achat des bénéficiaires. Elle avait déjà été émise par un député LR, Maxime Minot, fin mars.

ICI

Notre vie en liberté contrôlée


Aurions-nous été infantilisés au point d'avoir perdu le choix de notre plume ? Encre indélébile obligatoire sur notre attestation de sortie, crayon à papier interdit sous peine de contravention… Le 17 mars, les Français commencent leur confinement dans la plus grande incertitude. Interdit de quitter son chez-soi, même pour se promener. Les « déplacements brefs », comme le rappelle alors le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, n'étant autorisés que pour « l'activité physique »et les besoins de votre chien. Vous stationnez un peu trop longtemps sur un banc ou sortez en pantalon et pas en tenue de footing et c'est, à défaut de l'amende, la réprimande assurée ! « Si je devais résumer le confinement, je dirais que l'on pourra prendre l'air, oui, mais certainement pas pour jouer un match de foot », lance Christophe Castaner. Certainement rassurant mais pas très éclairant.

ICI

La CGT est en pointe dans un combat frontal avec le gouvernement,


La CGT est en pointe dans un combat frontal avec le gouvernement, car il s’agit, comme vous le dites, d’un changement de projet de société. Que proposez-vous comme alternative ?  Il s’agit dans les propositions de la CGT, de conserver les valeurs du système actuel, et de l’améliorer évidemment, car nous sommes conscients qu’il ne correspond plus assez au monde d’aujourd’hui. Premièrement, parce que les différentes réformes des gouvernements précédents ont aggravé la situation en asséchant le système des retraites, et deuxièmement parce que le monde du travail a changé


Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité »





Philippe Martinez a souvent reproché au gouvernement de ne pas l’écouter. Pendant le confinement, son téléphone a beaucoup sonné,« je n’ai jamais autant vu ou entendu des ministres », s’amuse-t-il. Les dossiers étaient nombreux : télétravail, conditions sanitaires dans les usines… Aura-t-il l’oreille du gouvernement dans le monde d’après ? Quand certains plaident déjà pour un « Grenelle social », le secrétaire général de la CGT demande, lui, une hausse immédiate du smic et le partage du temps de travail.

ICI

 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...