Conférence sociale : des premiers reculs à confirmer grâce à la mobilisation sociale


Conformément à ses engagements, le Premier ministre a reçu ce jour les organisations syndicales et patronales pour une « Conférence du dialogue social », confirmant ainsi les propos de son discours de politique générale qui placent le dialogue et la démocratie sociale aux cœurs des enjeux sociaux, économiques et environnementaux de la période. Sur la forme, la CGT note un changement de méthode et une meilleure considération des organisations syndicales comme actrices incontournables sur les sujets du travail, de l’emploi des jeunes, de la lutte contre le chômage et de la relance de l’économie.

Smic : la CGT demande une hausse immédiate de 10% "au minimum"



"Il faut augmenter le Smic d'au minimum 10% tout de suite et une clause de revoyure rapidement, parce que ces bas salaires, c'est bien de les applaudir au balcon mais pour manger les applaudissements, ça ne suffit pas", a déclaré Philippe Martinez...  Alors que le Premier ministre Jean Castex organise sa première "conférence du dialogue social" ce vendredi, syndicats et patronat l'attendent de pied ferme. Un "calendrier de discussions" devra être fixé sur l'emploi, les retraites et l'assurance chômage. Sur 'RTL', le secrétaire général de la CGT a tenu à souligner que pour son syndicat "l'urgence" était "l'emploi et les salaires".
La réhabilitation médiatique de Roselyne Bachelot oublie sa loi de 2009, qui lançait le mouvement de fermeture des lits.


 


Roselyne Bachelot récompensé, elle est nommée ministre de la Culture



La loi HPST dite "loi Bachelot" a fait de l'hôpital une entreprise

cliquez sur le lien ci-dessous


_supprimer "le service public hospitalier" pour le remplacer par "des établissements de santé aux statuts variables"

_supprimer tout pouvoir soignant pour consacrer tout le pouvoir au directeur, aux ordres du gouvernement

_augmenter la facture à la Sécurité sociale

_sélectionner les patients jugés rentables

_raccourcir les séjours pour multiplier le nombre de patients-clients

_moins de temps consacré aux soins, plus de temps consacré à la bureaucratie pour le personnel soignant

_supprimer la categorie active et la reconnaissance de la pénibilité pour les soignants


source : 
cliquez sur le lien ci-dessous
 http://leplus.nouvelobs.com/contribution/517294-la-loi-bachelot-a-fait-de-l-hopital-une-entreprise.html



Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...