SAM RIVA MONTEREAU EN GREVE :

Les négociations échouent, la grève continue !

Une image contenant extérieur, route, personne, signeDescription générée automatiquementLes salariés de l'aciérie du site Seine-et-Marnais Sam Riva à Montereau sont en grève depuis le 16 septembre 2020.

C'est le passage de 3,5 à 3 équipes qui a mis le feu aux poudres. Les salariés ont appris au mois d'août que ce changement d'organisation avait pour effet de baisser leur salaire et supprimer 2 jours de RTT.

Ce changement d'organisation n'est pas dû à la crise du coronavirus mais au manque de personnel et au turn over des salariés qui ne reste pas du fait de la pénibilité du travail, de la faiblesse des salaires mais aussi du management fortement agressif.

 

Une gestion du personnel fortement contestable

 

L'embauche en CDI ne se fait qu'après une période d'intérim. Pour réduire les accidents de travail, la direction n'hésite pas à mettre fin aux missions d'intérim en cas de déclaration d'accident du travail.

Maintes fois les salariés ont dénoncé l'attitude de certains cadres n'hésitant pas à insulter les salariés. La direction est au courant pourtant rien est fait.

 

Des conditions de travail et de sécurité épouvantables.

 

Le site de Montereau a connu au mois de mars le décès d'un salarié suite à la chute d'une poche d'acier liquide. Aujourd'hui l'employeur a mis en place des systèmes de sécurité sans adapter les procédures de travail. À ce jour des salariés continuent de travailler dans la Halle où a eu lieu l'accident. À certains postes les conditions de travail sont pires qu'avant l'accident.

 

Les salariés en grève épaulés par la CGT demandent :

 

*Une véritable politique d'embauche et de formation

*L'amélioration des conditions de travail pour réduire la pénibilité et les risques professionnels

*Le retour à 3,5 équipes

*L'arrêt des pressions contre les salariés victimes d’accidents de travail afin qu’ils ne les déclarent pas

*La reconnaissance des savoirs faire et des qualifications aux différents postes

*Un management plus respectueux des individus.

*Revoir les critères de la PAQ Prime d’Assurance Qualité qui sont actuellement inatteignables ainsi que la mensualisation de la prime.

*La transparence sur la rémunération variable des cadres notamment compte tenu de la productivité.

 

Les salariés et la CGT sont déterminés, ils ne se battent pas uniquement pour les conditions de travail de l’aciérie. Chacun peut rejoindre le mouvement avec ses revendications.

L'usine est bloquée par l'action de grève depuis le 17 septembre et l'aciérie à l'arrêt. Il se relaient jour et nuit devant l’usine. Le mouvement perdure

Des actions de solidarité financières ont été lancées au niveau local et départemental.

Mais toutes les formes de soutien sont les bienvenues.

 

L’UD CGT 77 appelle ses syndicats et sections syndicales à faire preuve de solidarité financière.

Par Internet https://www.leetchi.com/fr/c/5g7y7b85 Attention 20% de commission pour le site

Par chèque à l’ordre de syndicat CGT SAM Montereau, adresse postale 36 rue de la Grande Haie 77130 Montereau

Sur Place vous pouvez apporter victuailles et rafraichissements ou des dons en argent liquide.

 


Décès du journaliste et militant Marcel Trillat : le monde ouvrier perd une de ses grandes voix

 Décès du journaliste et militant Marcel Trillat : le monde ouvrier perd une de ses grandes voix


 

Marcel Trillat a commencé sa carrière de journaliste en 1965 à France Télévision, au sein de l’émission « Cinq colonnes à la une », où il réalisa de nombreux reportages sur les lieux des luttes sociales. Journaliste engagé, Marcel a toujours voulu montrer l’envers du décor, parler de celles et ceux dont on ne parle jamais, mettre dans la lumière celles et ceux qui sont dans l’ombre : les « prolétaires », les étrangers, les enfants des quartiers populaires… ce qui lui vaudra maintes censures politiques par le pouvoir gaulliste. 


ICI

 COLLECTIF FEDERAL DES ORIGINAIRES DE L'OUTRE-MER   La mobilisation syndicale a imposé un premier recul au Ministre de l’Outre Mer qui v...