2010 : l'année de tous les dangers

L'année 2009 n'a pas failli à la tradition des licenciements et fermetures d'entreprises, tout cela,sur fond de crise financière. Le patronat utilise toujours les mêmes arguments pour justifier leurs difficultés économiques et leurs stratégies de délocalisations. Il use et abuse du moins disant social en tirant vers le bas les acquis sociaux des salariés et vers le haut leurs prétentions revendicatives pour moins de charge et plus d'aides de l'Etat, pour soit disant préserver l'emploi. On connait le résultat.
Sarkozy nous dit que 2010 sera l'année de la baisse du chômage ; il ne risque pas de se tromper puisqu'un million de chômeurs seront en fin de droit cette année et ne seront plus comptabilisés dans les rangs du chômage. 2010 sera une année charnière pour l'avenir de nos retraites. Le MEDEF soutenu par le gouvernement ne cache pas ses intentions de repousser encore l'âge de la retraite tout en durcissant l'accès à une retraite à taux plein. Quant à la pénibilité tant
espérée par les salariés, le patronat refuse catégoriquement d'en faire un droit collectif. Pourtant, ce thème aurait du être réglé depuis des années. L'emploi, le pouvoir d'achat et les retraites sont les priorités du gouvernement durant l'année 2010. ça tombe bien pour nous aussi !

Pour la CGT
Patrick Arnould
Secrétaire de l'union locale de Coulommiers


Communiqué de presse

Un monde meilleur après le coronavirus ?

  Un monde meilleur après le coronavirus ? Le  F orum  E conomique  M ondial ( FEM ) est une fondation privée créée en 1971, siégeant à Genè...