UNION DEPARTEMENTALE CGT 77 COMMUNIQUE DE PRESSE


Depuis 21 mois, les salariés de BRODARD GRAPHIQUE, qui emploie encore actuellement 151 salariés, vivent des restructurations liées à la fusion des groupes Maury (classé dans les 300 plus grosses fortunes de France) et Circle Printer.

Sans véritable projet industriel, cette fusion a pour seul but la recherche de profits supplémentaires pour les actionnaires.

Alors que l’entreprise est en cessation de paiement depuis le 23 novembre 2009, la direction avait procédé à un PSE plan de sauvegarde de l’emploi en mai 2010 (86 licenciements dont 8 secs) qui devait permettre le redressement de l’entreprise.

Depuis, le groupe Maury a tout fait pour « couler l’entreprise » (machines arrêtées faute de salariés, refus des propositions d’aménagement de l’organisation du travail pour optimiser la production,…), ce qui a amené le tribunal de commerce de Meaux à statuer à la liquidation.

Comment pouvaient être évitées, dans ce contexte, que les actions des salariés prennent des tournures plus « spectaculaires » en réponse aux violences qu’ils subissent depuis près de 2 ans ?

Bien que la lutte exemplaire des Bordart Graphique ne se solde pas par une reprise de l’activité, les salariés obtiennent, après de longues négociations 15 000 € par tête au titre du préjudice subi, ainsi que l’extension de toutes les mesures d’accompagnement (cellule de reclassement, accès à des formations,…) pour la totalité des salariés.

Pour autant cette « réparation » ne dédouane de leur responsabilité ni le patronat, ni les pouvoirs publics qui accélèrent la casse de l’industrie hexagonale faute de politique industrielle cohérente en réponse aux besoins des populations et du pays.

L’UD CGT 77 continuera à porter l’exigence d’une politique industrielle, créatrice de richesses et d’emplois (1 emploi industriel = 3 emplois induits) sur le territoire fortement impacté par la désindustrialisation et de construire avec les salariés, retraités et privés d’emploi les luttes et les mobilisations en faveur de l’intérêt général.

Melun, le 16 juillet 2010

Contacts presse :

Patrick ARNOULD 06.73.34.65.02
Patrick MASSON 06.87.83.09.32
Christophe GRENIER 06.82.37.72.67


15 rue Pajol 77007 MELUN CEDEX

) 01.64.14.26.77 Fax 01.64.14.26.81 : udcgt77@wanadoo.fr

Toulouse : deux infirmiers d'un EHPAD licenciés pour avoir réclamé des masques  Deux infirmiers exerçant dans un Ehpad de Toulouse (...