Smic : La CGT revendique 1.700 euros bruts mensuels

Info CGT

La CGT qui revendique depuis 2008 que le Smic soit porté à 1.600 euros bruts a réactualisé cette revendication lors de la réunion de son Comité confédéral national des 15 et 16 juin. Compte tenu de l’inflation ( +4% depuis 2008) et du poids des dépenses contraintes (chauffage, carburants, loyer...), la CGT revendique désormais un Smic à 1.700 euros bruts.

La particularité des dépenses dites "contraintes, pré-engagées ou incompressibles" c’est qu’on ne peut y échapper sans subir de pénalités et que pour la plupart, elles sont honorées par les ménages par prélèvement direct sur leur compte avant toute autre dépense. Si en 2006 on estimait que ces dépenses représentaient 45% du budget des ménages, elles ne représentaient que 41% en 2001.
Ces dépenses incompressibles augmentent beaucoup plus vite que les revenus. Pour les ménages à revenu modeste, les dépenses de logement, d’énergie, d’eau représentent ensemble plus de 46% du budget mensuel contre 22% en 1979.

Carrefour Market : Ils ont gagné entre 2% et 2,5%

Info CGT

Les syndicats CGT, CFDT et FO de Carrefour Market qui ont mené plusieurs journées d’actions de débrayage ces dernières semaines ont finalement obtenu jeudi 16 juin la signature d’un protocole. Il prévoit pour les 32 000 salariés de l’enseigne une augmentation générale de 2 à 2,5%, en fonction de l’ancienneté, avec effet rétroactif au 1er avril au lieu du 1er juillet.

Ils ont aussi obtenu des titres-restaurants de 4 euros pour les salariés ayant au moins deux ans d’ancienneté.
La remise sur les produits achetés dans les magasins de l’enseigne passera de 7 à 10%, à l’instar de ce qui avait été négocié pour les personnels des hypermarchés. Pour la CGT, "la direction a entendu le message des salariés qui dénonçait les inégalités entre les hypers Carrefour et les Carrefour Market".

Bernard Thibault gagne deux fois moins que les autres leaders syndicaux




Info CGT

Accusés d'entretenir le flou sur leur financement, les syndicats ont décidé de jouer la transparence… du moins sur la rémunération de leurs leaders. Bernard Thibault, patron de la CGT, est le moins bien payé d'entre eux, selon les Echos, qui a compilé les différentes données.

Interrogé par RTL, Bernard Thibault a révélé qu'il touchait 2.300 euros net par mois. La CGT lui fournit aussi une voiture de fonction, une Citroën C6.

Son homologue de la CFDT, François Chérèque, reçoit de son côté un salaire mensuel de 4.500 euros net, et bénéficie d'un treizième mois. FO dédommage son secrétaire général Jean-Claude Mailly à hauteur de 4.300 euros net. A la CFTC, le président Jacques Voisin bénéficie de 4.200 euros net. Un studio de 20 m2 à Paris est aussi mis à sa disposition.

17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation

  17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation PUBLIÉ LE 18 SEP 2020   TEMPS DE LECTURE : 2 MIN. Malgré toutes les incertitudes liées ...