UD CGT 77 FLASH INFOS. LES ACTIONS A MENER.

MALGRE LA PERIODE ESTIVALE QUI S’ANNONCE, LA PERIODE POUR LES SALARIES N’EST TOUJOURS PAS AU RENONCEMENT !

Vaires sur Marne
Hier, les salariés de l’entreprise Lescot manifestaient devant le siège de Total à La Défense pour exiger leur reclassement dans la maison mère de Total. En effet, suite à la vente de leur entreprise qui se précise, l’inquiétude pour la pérennité de leur emploi grandit.
40 salariés sur 70 participaient à l’action à l’appel des syndicats CGT, CFTC et CFE-CGC.
Ils ont obtenu que soit reçue ce matin une délégation par la direction de Total.

Coulommiers
Le 6 juillet, les salariés de La Poste Enseigne seront en grève à l’appel de la CGT FAPT et de SUD PTT. Leurs principales revendications : emploi, conditions de travail et santé au travail.
A La Poste, de nombreux mouvements ont lieu depuis le début de l’année, que ce soit sur l’emploi, l’organisation du travail ou les conditions de travail. De succès en succès, ils crédibilisent l’action, donnent confiance aux salariés en souffrance sur leur lieu de travail.

Savigny le Temple
A la SOGIM, après le mouvement de grève d’il y a dix jours, dès la première réunion de négociations, ce sont plus de 60% des revendications des salariés qui ont obtenu gain de cause : régularisation des travailleurs sans papiers en cours, augmentation des salaires de 2%, mise en conformité des règles d’hygiène dans l’entreprise… les salariés sont réunis en AG ce matin pour déterminer les suites .
Alors, oui, il nous faut poursuivre le débat avec les salariés, proposer l’action, même si la question de savoir si nous pouvons gagner face au gouvernement et au patronat à l’heure actuelle est dans un bon nombre de têtes : des exemples gagnants il y en a, servons-nous en !

Le tract URIF sur la question prioritaire pour bon nombre de salariés : les salaires, est toujours disponible à l’UD et dans les ULS du département ainsi que les affiches.


IMPORTANT IMPORTANT IMPORTANT

Les juges invalident le fichage ADN des syndicalistes !

Après la condamnation symbolique de Philippe GALANO, ancien délégué syndical des Autoroutes du Sud de la France, le tribunal de Compiègne a relaxé Xavier MATHIEU, militant de la CGT Continental. Ils avaient refusé de se soumettre à des prélèvements ADN, applicables depuis 2003 à la plupart des infractions y compris celles commises dans le cadre de conflits syndicaux.
Dans leurs attendus les juges considèrent que des syndicalistes qui défendent leurs emplois ne peuvent figurer sur un tel fichier car ne pouvant pas être assimilés à des délinquants.
Cela confirme le bien fondé de notre opposition constante à cette loi. Cela encourage toutes les organisations de la CGT à continuer d’agir contre la criminalisation de l’action collective et la défense des droits fondamentaux des salariés. L’action syndicale est légale et légitime.

La CGT réitère sa demande d’abrogation immédiate des dispositions sur le fichage des syndicalistes et le retrait de ceux-ci des fichiers ADN existants.

Forfait Jours
La Cour de cassation a rendu aujourd’hui un arrêt sur le paiement d’heures supplémentaires exigées par un cadre au forfait jour. Elle donne de facto raison au salarié en cassant l’arrêt de la Cour d’appel de Caen en s’appuyant à la fois sur les textes européens et sur les droits constitutionnels des salariés. Cet arrêt va dans le sens des salariés en affirmant que le respect des durées maximales de travail, la mesure et le contrôle du temps de travail, et la préservation de la santé sont des droits pour les salariés et des obligations pour les employeurs. Pour la CGT, c’est un point d’appui supplémentaire pour affirmer que les forfaits jours ne peuvent pas déroger au respect de la santé, du droit au repos, et de la rémunération majorée des heures supplémentaires.

Ne lâchons rien, seule la lutte paye et nous le savons bien, le patronat ne lâchera rien si nous ne faisons pas la démonstration d’un rapport de force constant.

Soyons présents tout l’été sur les territoires, dans et devant les entreprises, tract en mains débattons des actions à mettre en œuvre.

UD 77

Le 6 juillet,préavis de grève à la POSTE de Coulommiers Enseigne.




Photo prise l’année dernière devant le bureau de l’Enseigne pendant le conflit de Coulommiers Courrier

Parce que leur situation devenait de moins supportable, les collègues de Coulommiers Enseigne ont contacté la CGT FAPT 77 et SUD PTT 77.

Au vu de la liste de ce « qui ne va pas et ne peut plus durer », elles et ils ont décidéde déposer un préavis de grève de 24 heures pour le 6 juillet.

Courrier
A Monsieur Le Directeur Départemental - La Poste – L’Enseigne 77
8, avenue G Clémenceau ZI Vaux le Pénil 77005 Melun cedex.

Monsieur le Directeur,
Les organisations syndicales CGT FAPT 77 et SUD PTT 77 dépose un préavis de grève de 24 heures pour la journée du 6 juillet 2011, début 0h00, concernant le terrain de Coulommiers. Ce préavis couvre l’ensemble du personnel de ce terrain ainsi que les éventuels personnels qui seraient prévus pour y travailler ce 6 juillet.
Ce préavis est motivé pour les raisons suivantes :
- Emploi : un agent est parti à la retraite et n’est pas remplacé de façon durable. Nous demandons son remplacement et ce de façon durable. Le volant est à 2 pour 18 agents, nous demandons un troisième volant afin de pourvoir au besoin du personnel (CA…) et du service. Ce troisième volant est d’autant plus nécessaire qu’une collègue va vraisemblablement être déclarée en inaptitude partielle. Cette demande est aussi justifiée pour éviter la fermeture d’établissement du terrain comme cela à déjà été ponctuellement le cas à Mortcerf. De plus l’absence d’EAR en nombre suffisant sur le secteur est préjudiciable au bon fonctionnement du terrain car trop souvent, les intérimaires ne sont pas formés.
- Conditions de travail : la réglementation en ce qui concerne les positions « debout » - accueil, boutique- ne sont que peu respectées à Coulommiers Pal (souvent les agents font plus de 4 heures en position debout. De plus le matériel n’est pas adapté à ces positions. De plus, toujours, au moins sur Coulommiers Pal, les agents travaillent dans des conditions de température difficilement supportables. Vient s’y rajouter aussi la situation des agents en back-office (et aussi des cadres) trop souvent appelés à monter en « Front office » au détriment de leurs tâches.
- Santé au travail : Il est apparu, lors de visites de services effectuées par nos organisations syndicales respectives, qu’il ya une véritable souffrance au travail qui se traduit par des agents en pleurs, sous médicaments, venant travailler avec une ceinture pour tenir au mieux les positions « debout »…

Veuillez croire, Monsieur le Directeur, en l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Pour la CGT FAPT 77 : François Klein
Pour SUD PTT 77 : Brigitte Norand

Un monde meilleur après le coronavirus ?

  Un monde meilleur après le coronavirus ? Le  F orum  E conomique  M ondial ( FEM ) est une fondation privée créée en 1971, siégeant à Genè...