Journée d’action du 11 octobre :Une mobilisation pour d’autres choix est une nécessité

Info CGT

CGT, CFDT, FSU, Solidaires et Unsa appellent à une journée nationale d’action interprofessionnelle le 11 octobre 2011, pour une autre répartition des richesses créées (lire le communiqué).

Il faut en finir avec la dictature des marchés financiers et les choix politiques d’austérité qui en découlent donnant encore et toujours plus de gages aux marchés financiers et aux agences de notations.

En Europe, plongée dans la pire des situations avec 23 millions de chômeurs, particulièrement les jeunes, l’unique réponse des dirigeants politiques est l’austérité : pression sur les salaires, réduction des services publics, de la protection sociale, des pensions, durcissement des conditions de travail et de vie.

Face aux plans d’austérité, la règle d’or pour les salariés, c’est la mobilisation :

Pologne : euro manifestation le 17 septembre ;
Italie : appel à une grève générale le 6 septembre par la
CGIL contre la casse du Code du travail ;
Espagne : journée de mobilisation à l’appel des CCOO ;
Portugal : journée de mobilisation le 1er octobre.
D’autres mobilisations sont à l’ordre du jour en Roumanie, Hongrie, Slovaquie, Grèce, Belgique et Grande-Bretagne.

En France, le plan Fillon pour réduire le déficit de la France est injuste, inéquitable et inacceptable et pénaliserait une fois de plus les salariés, contrairement aux annonces médiatiques du gouvernement sur la contribution des plus fortunés.

Alors que, d’après les Comptes de la Nation, le pouvoir d’achat des ménages baisse entre 2007 et 2010, les dividendes versés aux actionnaires explosent et les cadeaux faits aux plus rich
es et aux entreprises continuent.

La CGT pose la nécessité de la mobilisation sous les modalités à décider ensemble (rassemblements, manifestations, grèves) pour des mesures immédiates et s’inscrivant dans un processus d’action porteur d’alternatives aux choix actuels.

Voir aussi : "Les 10 exigences de la CGT pour sortir de la crise"
Cliquez sur le lien ci-dessous
http://www.cgt.fr/Les-10-exigences-de-la-CGT.html

Justice : Exigeons le retrait de la taxe de 35 euros

Info CGT

Sous le prétexte de financer la réforme de la garde à vue, le gouvernement a décidé d’introduire des frais de justice en créant un droit de timbre de 35 €. Cette mesure impacte la plupart des procédures judiciaires et plus particulièrement celles du travail : Prud’hommes, TASS et TCI.

Cette mesure, adoptée avec la Loi des Finances le 29 juillet, devrait entrer en vigueur dès le 1er octobre 2011. Promulguée dans la précipitation, elle est entachée de vices de procédures : non consultation du Conseil Supérieur de la Prud’homie, aucune procédure de contrôle de l’utilisation des fonds collectés par l’État...

La CGT considère cette mesure injuste et contraire à l’exigence de justice.

Elle est contraire à l’article 6 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, au principe d’égal d’accès à la Justice.

Télécharger le tract et la pétition en PDF La CGT a décidé de s’opposer à l’instauration de cette taxe et lance une pétition pour exiger l’abrogation de l’article 54 de la loi de Finance du 29 juillet 2011 et du décret d’application portant sur ce nouvel impôt.
Cliquez sur le lien ci-dessous
http://www.cgt.fr/IMG/pdf/13-DL-Tract-Petition.pdf

17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation

  17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation PUBLIÉ LE 18 SEP 2020   TEMPS DE LECTURE : 2 MIN. Malgré toutes les incertitudes liées ...