29 FEVRIER 2012 MANIFESTATION CONTRE LES PLANS DE RIGUEUR




RAPPEL

MERCREDI 29 FEVRIER 2012

MANIFESTATION A L’APPEL DE LA

CONFEDERATION EUROPEENNE DES SYNDICATS ( CES)

ET EN FRANCE DE LA CGT

(la CFDT et FO sont pourtant membres de la CES)

L'UNION LOCALE C.G.T de COULOMMIERS et de MEAUX
METTRA UN BUS A VOTRE DISPOSITION
DEPART A 11H45 DEVANT LE CREDIT AGRICOLE DE COULOMMIERS
DEPART A 12H30 DEVANT LE TRIBUNAL DE MEAUX
Pour la Manifestation de BASTILLE à NATION

Si vous le désirez, vous pouvez être des nôtres pour manifester à Paris.
Réservez vos places le plus tôt possible Inscription par tél:
A l'Union Locale, les mardis et les jeudis de 13h45 à 18h15.
FIXE : 01 64 03 54 85 ou le : 09 65 04 53 58 fax : 01 64 20 97 84
Inscription par MAIL: ulcgtcoulommiers77@wanadou.fr/
OU LES MOBILES : 06 73 34 65 02 (Patrick) 06 31 53 89 33(Michel)
06 18 85 64 71 (Alain) 06 30 70 17 39 (Patrice)


Le 29 février, des manifestations seront organisées pour protester contre les plans de « rigueur » imposés par les gouvernements européens, censés solutionner la crise mais aussi pour l’emploi et la justice sociale.

Aujourd’hui la Grèce, demain la France ?

Standard ans Poor’s nous a dégradé, Moody’s nous menace de le faire, devons-nous baisser nos salaires nous aussi de 20 à 50% pour sauver on ne sait quoi (pas nos familles ni nos vies en tout cas).

Alors, si vous n’êtes pas dupes, dites le à Paris à 14 H

Les citrons en ont marre d’être pressés !
On veut de l’emploi, des salaires justes et une protection sociale de qualité.
C’est nous qu’il faut sauver de la crise !

Plus que jamais l’heure est à la mobilisation des salariés

Toutes les organisations professionnelles et départementales de la CGT appellent
donc les salariés, à se mobiliser dans l’unité syndicale la plus large, à décider de
la grève sur les lieux de travail le 29 février 2012 et à participer aux manifestations
interprofessionnelles qui seront organisées sur tout le territoire.


Sauver l’Europe en coulant les peuples ?

Écoles, hôpitaux, hébergement d’urgence, retraites, chômage, culture, environnement… nous vivons tous au quotidien l’austérité budgétaire et le pire est à venir. « Nous vivons au-dessus de nos moyens », telle est la rengaine que l’on nous ressasse dans les grands médias. « On n’a pas le choix, il faut rassurer les marchés financiers ».

Nous refusons ces discours culpabilisateurs. Nous ne voulons pas assister en spectateurs à la remise en cause de tout ce qui rendait encore vivables nos sociétés, en France et en Europe



Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...