Le 1% Logement craint un prélèvement supplémentaire du gouvernement

Info: Collectif Logement CGT

Cécile Duflot devait rencontrer ce mardi 17 juillet en fin de journée des représentants de l'UESL Action Logement. Une rencontre prévue de longue date, mais qui devait voir son ordre du jour affiné. Action Logement a en effet annoncé la veille, lundi 16 juillet, craindre un nouveau prélèvement sur ses ressources de la part du gouvernement, ce qui, selon lui, le "priverait définitivement de ses moyens financiers".

Tout est parti d'un article publié sur Le Figaro.fr, lundi après-midi, annonçant que Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, envisagerait de "ponctionner", en 2013, 1,8 milliard d'euros sur le budget d'Action Logement. "Les discussions budgétaires sont en cours. Aucun arbitrage n'a été tranché", assurait à l'AFP, mardi matin, le ministère du Logement.

Pour rappel, le précédent gouvernement avait prévu de prélever, entre 2012 et 2014, 3,25 milliards d'euros (1,2 milliard en 2012, 1,1 en 2013 et 950 millions en 2014) sur les fonds d'Action Logement. Or le budget d'Action Logement est en constante réduction (près de 4 milliards d'euros en 2009, 3,6 milliards en 2010, 3,450 milliards en 2011 et 2012), due à une collecte moindre auprès des entreprises et d'une baisse des remboursements des
prêts aux salariés.

L'UESL croit a avoir trouvé l'argument politique imparable : "nul ne comprendrait, qu'au lendemain de la grande conférence sociale, le gouvernement décide de mettre, ainsi, fin à la gestion paritaire dans le secteur du logement".
        

.

La réduction du temps de travail :une réponse à la crise qui s'annonce A l'heure où la relance de l'économie est prétexte à de...