Alliance PSA/General Motors

 
 
 
Forts soupçons de délocalisation
de 2 modèles vers l’Allemagne

Tout commence par des dénégations chez PSA. Ainsi quand la CGT avait révélé le projet de fermeture de l’usine d’Aulnay, la direction avait commencé par nier, puis par relativiser. Une fois de plus, c’est la même stratégie de communication qui est à l’œuvre après les informations d’un grand quotidien allemand selon lequel General Motors prévoit de transférer la production de deux modèles de PSA la DS5 et la 508, à l’usine Opel de Rüsselsheim, près de Francfort (ouest de l’Allemagne), à partir de 2015-2016.


La Citroën DS5 est actuellement produite à Sochaux, la Peugeot 508 est produite près de Rennes où PSA vient d’annoncer 1.400 suppressions d’emplois.
GM et PSA ont conclu un partenariat en février en vertu duquel le géant automobile américain a notamment pris 7% du capital et les syndicats qui se battent aujourd’hui contre les suppressions d’emplois et de sites ont mis en cause cette stratégie. La Des groupes de travail ont été constitués et "tout ce qu’on peut lire pour l’instant, ce ne sont que des anticipations que des journalistes ou des gens extérieurs vont donner", a assuré un porte-parole de PSA. Mais on sait ce que vaut la parole de la direction du groupe.
Ces informations devraient renforcer l’inquiétude et la colère des salariés de PSA qui ont manifesté le 25 juillet devant le siège du groupe et qui préparent une rentrée sous le signe de la mobilisation.


la CGT de PSA s’oppose au projet
de transfert de la 508 en Allemagne


La CGT de PSA Rennes-La Janais a affirmé lundi dans un communiqué son opposition à un éventuel transfert de la fabrication de la Peugeot 508 vers l'Allemagne, évoqué samedi par le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

"L'arrêt de la 508 à Rennes serait un nouveau coup porté aux salariés de ce site, déjà impactés par un plan social prévoyant 1.400 licenciements économiques" sur 5.600, souligne la CGT.

"Rennes doit conserver la fabrication de la 508 et la direction doit dès à présent assurer une activité industrielle après la C5", insiste-t-on également.

"Après le gel du projet X8 qui devait remplacer la C5 à Rennes La Janais, les annonces de la presse allemande font l'effet d'une douche froide, en confirmant que la direction de PSA ne veut pas non plus produire en France une partie des moyens et gros modèles (segments C et D) et qu'elle préfère pouvoir y associer l'image de marque +made in Germany+", poursuit la CGT.

Le constructeur automobile français a indiqué samedi que "des groupes de travail ont été constitués. Tout ce qu'on peut lire pour l'instant, ce ne sont que des anticipations que des journalistes ou des gens extérieurs pourraient donner".

"Les groupes de travail vont rendre leurs conclusions d'ici la fin de l'année. Pour l'instant, tout ce qui peut être di,t ce ne sont que des présuppositions sur des options de travail", a-t-il affirmé.

GM et PSA ont conclu un partenariat en février en vertu duquel le géant automobile américain a notamment pris 7% du capital du constructeur français. Ce dernier vient d'annoncer la suppression de 8.000 emplois en France et la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois.

Des négociations sont en cours sur le contenu de l'alliance entre les deux constructeurs.

Selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) paru samedi, GM souhaite transférer la production de deux modèles de PSA, la DS5 et la 508, à l'usine Opel de Rüsselsheim, près de Francfort, à partir de 2015-2016.

La Citroën DS5 est actuellement produite à Sochaux, la Peugeot 508 étant produite près de Rennes.

Un monde meilleur après le coronavirus ?

  Un monde meilleur après le coronavirus ? Le  F orum  E conomique  M ondial ( FEM ) est une fondation privée créée en 1971, siégeant à Genè...