FILPAC CGT : Accord entres CFTC , FO, CGC & l'UNIDIS


 
INFO : FILPAC CGT d'ARJOWIGGINS Usine de Crèvecœur


Voici l'avenant qui à été signé entres les syndicats, CFTC , FO, CGC  et le syndicat Patronale, l'UNIDIS ( UNION INTER-SECTEURS PAPIERS CARTONS POUR LE DIALOGUE ET L’INGENIERIE )

Le personnel peut leurs dire merci!!! Suppression des journées de mère famille et c'est pas fini...

 

Égalité, Égalité, Égalité !!!

Le 16 mai 2012, trois organisations syndicales (FO, CFTC, CGC) ont signé le « pack age » d’accords plus ou moins hétéroclites.
Ce paquet a été imposé par UNIDIS. la signature devant être de tous les textes ou d’aucun. La FILPAC a dénoncé et critiqué violement cette nouvelle idéologie patronale (il faut croire que ce n’est pas le cas de tous).
Ce paquet « fourre tout » de 6 textes va modifier pas mal de choses dans la vie de tous les jours des salariés de nos branches.
Ces textes sont :
  • Les Négociations Annuelles Obligatoires reprennent, comme depuis des années, une Rémunération Annuelle Garantie que nous rejetons depuis toujours. De plus, les hausses des minima sont très largement en dessous des besoins tant pour les OETAM que pour les cadres.
  •  
  • Le forfait jour pour les cadres, découlant du texte ATT de 2010 non signé par la fédération.
  •  
  • Le panier de nuit qui est revalorisé à 5€18 au 01/05, 5€18 au 01/09, 5€19 au 01/12.
  •  
  • la garantie de salaire pour les congés de paternité ce qui, de notre point de vue, ne touche que les salaires au dessus du PMSS et l’octroi de 2 jours de congés pour les PACS.
  •  
  • la revalorisation des primes d’astreinte
  •  
  •  
  • -la suppression pure et simple des jours de congés spécifiques pour les mères de famille sous le couvert d’égalité professionnelle. A compter du 16 mai 2012, toutes les nouvelles mères de famille n’auront plus de congés spécifiques, cela avec l’aval de trois fédérations syndicales de salariés.
A la FILPAC, nous trouvons que le choix d’UNIDIS de faire un paquet de tous ces textes était un choix éminemment politique et structuré pour faire avaliser des reculs et/ ou des avancées minimes voire dérisoires.
Bien sûr, chaque organisation prend ses responsabilités et « pèse » le bien fondé de sa signature ou non. La FILPAC a fait le choix de ne pas tomber dans le piège et de rester sur une ligne de politique syndicale de l’amélioration des statuts de tous les travailleurs et travailleuses de nos industries.
 
 












 

Toulouse : deux infirmiers d'un EHPAD licenciés pour avoir réclamé des masques  Deux infirmiers exerçant dans un Ehpad de Toulouse (...