CGT d'Euro Disney: Amadou N’Diaye gagne son procès en diffamation


 Communiqué de presse

 que Le Parisien avait

obligation de faire

 paraître, il a été

 publié dans la version

nationale du

14 octobre 2012.
( Edition n°21179 )
 




Le 9 décembre 2009 le quotidien Le PARISIEN a publié un article titré « 230 000 € détournés au Comité d’entreprise Eurodisney », imputant ces détournements à Amadou N’Diaye, ancien secrétaire du comité d’entreprise Eurodisney.
Par jugement rendu le 28 septembre 2012, la 17ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris a déclaré coupables de diffamation publique envers particulier Madame AMAURY en sa qualité de représentante du quotidien Le Parisien, Monsieur Aurélien PEROL journaliste et auteur de l’article et Monsieur Raymond MYON, ancien salarié du comité d’entreprise Eurodisney, suite aux propos de l’article de presse paru dans le Parisien le 9 décembre 2009. L’ensemble des prévenus a été condamné solidairement à des dommages et intérêts.
Sur le plan pénal, le tribunal condamne Madame AMAURY au règlement d’une amende de 1 000 €, Monsieur PEROL à une amende de 1 000 € avec sursis et Monsieur MYON à une amende délictuelle de 800 € avec sursis.

Le tribunal a par ailleurs ordonné la publication de la condamnation dans le journal Le Parisien et a rejeté les exceptions de nullité soulevées par les prévenus.
Le tribunal a considéré que de tels propos portaient atteinte à l’honneur et à la considération d’Amadou N’DIAYE, qui continue à clamer son innocence.
Ce jugement sera définitif dans 10 jours, si aucun des prévenus n’en interjette appel.
La CGT Disney, qui a toujours soutenu Amadou, se félicite de ce jugement et remercie toutes les personnes qui nous ont soutenus et témoigné leur solidarité et fraternité sur le plan national.
Fait à Chessy, le 1er octobre 2012
  
La CGT d'Euro Disney



 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...