POUR LE PROGRES SOCIAL


CONTRE LA RETRANSCRIPTION DE
 
L’ANI


DIT DE « SECURISATION DE L’EMPLOI »
 
DANS LA LOI


Le 9 Avril 2013, ce sont 120 000 manifestants dans toute la France, 30 000 à Paris dont 250 Seine et Marnais
 
 qui ont interpellé les Députés sur le projet de loi relatif à la sécurisation de l’emploi, pour refuser la promulgation de l’ANI du 11 janvier dans la loi.
Le texte a tout de même été voté hier soir, celui-ci comporte les dispositions les plus régressives pour le droit du travail.


250 Députés ont voté pour le texte en l’état, 26 ont voté contre, 278 se sont abstenus.

Notre détermination n’en est que plus forte

Le 1er mai, journée internationale du travail, sera un nouveau temps fort de la mobilisation pour le monde du travail, contre les politiques d’austérité et pour le progrès social.
Dans la période, la nécessité est de poursuivre le débat dans les syndicats avec les syndiqués et plus largement, informer les salariés des propositions CGT.
 
D’autres solutions sont possibles, refusons le dogme de l’austérité et des reculs sociaux.
La crise nous n’en sommes pas responsables, refusons de payer.

Pour l’emploi, pour les salaires, pour la protection sociale,

poursuivons la mobilisation…

La justice sociale, c’est maintenant que nous l’exigeons.


Déterminés et mobilisés Journée du 9 avril
VOIR LA VIDEO EN CLIQUANT CI-DESSOUS
http://www.cgt.fr/Determines-et-mobilises.html





Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...