Saint Gobain (Meurthe-et-Moselle) Victoire historique de la CGT


Victoire historique de la CGT à Pont-à-Mousson Saint Gobain en Meurthe-et-Moselle. Première organisation syndicale avec plus de 51,11% des voix exprimées et 10 élus titulaires sur 18 au comité d’entreprise mais aussi 8 délégués du personnel sur 15, la CGT gagne une représentativité de haut niveau.

Elle progresse de plus de 16% et se voit récompenser par les salariés de son travail militant de proximité, de consultation et d’information.

La CGT devient ainsi incontournable pour maintenir et développer ce site industriel où fonctionnent les derniers hauts fourneaux lorrains.



.

Travailleurs détachés


Une déclaration de Bernadette Ségol (Confédération européenne des syndicats)

Malgré les efforts consentis par certains gouvernements pour prendre en compte nos exigences et progresser vers une Europe plus sociale, ce compromis ne répond pas à nos attentes : nos revendications restent sur la table. Des progrès ont été réalisés. Mais le compromis reste ambigu
Voir tout le texte en cliquant ci-dessous
http://www.cgt.fr/Bernadette-Segol-Confederation.html

Reportage vidéo chez Kem One à Fos et Lavéra


Les grévistes bloquent et occupent les sites
pour sauver 1800 emplois

les salariés de Kem One ont voté la grève et le blocage des cinq sites de production du groupe en France. Ce matin mercredi 11 décembre à 8 heures, les salariés réunis en assemblée générale à l’usine de Fos, on voté la "réquisition" de leur site de production. Les militants vidéastes de l’association Plus belles les Luttes sont sur place et nous ont fait parvenir ce reportage. Ils comptent bien suivre le conflit dans sa durée.
Pour en savoir plus cliquez ci-dessous
http://www.cgt.fr/Les-grevistes-bloquent-et-occupent.html
.
.

Projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes : La CGT adresse aux députés ses 10 propositions


Après son adoption par le Sénat, le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes est présenté aujourd’hui par la ministre à l’assemblée nationale en commission des lois.

Les femmes sont plus diplômées que les hommes, 6 lois successives ont affirmé le principe de l’égalité salariale, il y a pourtant toujours 27% d’écart salarial entre les femmes et les hommes. Pire, cet écart est stable depuis 20 ans. Cette situation est notamment liée au blocage du MEDEF qui refuse de négocier pour l’égalité professionnelle.
Lire la suite en cliquant ci-dessous
http://www.cgt.fr/La-CGT-adresse-aux-deputes-ses-10.html

.

Toulouse : deux infirmiers d'un EHPAD licenciés pour avoir réclamé des masques  Deux infirmiers exerçant dans un Ehpad de Toulouse (...