Catastrophe de Brétigny-sur-Orge : un nouveau rapport d'experts qui dénonce le nombre insuffisant d'agents pour surveiller les voies


En plus du mauvais état du réseau, la baisse du nombre d'agents est désormais aussi pointée du doigt. Un nouveau rapport d'experts sur le déraillement de Brétigny-sur-Orge, qui avait fait sept morts le 12 juillet 2013, doit être présenté mercredi 12 novembre, révèle France Info, qui a pu le consulter. Ce document dénonce la réduction des moyens matériels et humains à la SNCF, notamment la baisse massive du nombre d’agents chargés du contrôle de la voie, rapporte la radio.
Dans laquelle s’est produit l’accident, il y avait, en dehors de l’encadrement, 16 agents chargés de la surveillance en l’an 2000 selon le rapport. Et ils n’étaient plus que 8 en 2012. Soit une diminution de moitié.

.

La réduction du temps de travail :une réponse à la crise qui s'annonce A l'heure où la relance de l'économie est prétexte à de...