UL CGT Coulommiers: compte rendu de l'assemblée générale du 23-09-2014

compte rendu

  
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 

DE RENTRÉE

Mardi 23 septembre 2014

A la tribune :
Présidente de séance : Mme FOURNIER Jocelyne
Secrétaire de l’U.L. : M. ARNOULD Patrick
Trésorier de l’U.L. : M. MEILLIER Patrice
Trésorier adjointde l’U.L. : M. CARIO PAndré
Pour les retraités : M. KERHLEUS Alain
Membre M. Pierre CHAMBEUX
Militants présents : 28 dont 12 femmes et 16 hommes, 14 actifs dont hôpital de Coulommiers, Education nationale, CPA La Bretonnière, ATSM 77, Transgourmet, SODIFER, Mairie de Coulommiers, Ministère des Finances, 1 privé d’emploi, 13 retraités.

--------
La présidente souhaite la bienvenue à tous les militants présents ce soir et les remercie de leur présence. Elle se réjouie de la parfaite parité Femmes/Hommes de l’assemblée présente.

Elle passe la parole à Patrick Arnould, pour la lecture de son rapport d’actualité pour cette AG de rentrée.
Pour ne pas être trop long, Patrick explique que chacun trouvera dans sa pochette un point sur la situation internationale trop riche hélas de conflits et encore entre Israël et la Palestine.

Applaudissements des camarades à cette synthèse
--------

Patrick ARNOULD sollicite les présents pour lui donner MANDAT pour être partie prenante devant la Cour d’Appel de Paris dans l’affaire prud’homale Pierre Doré contre SODIFER LECLERC La Ferté sous Jouarre.

La présidente demande un vote à mains levées. Elle constate :
Aucune abstention et aucun vote contre.

Donc MANDAT est donné à Patrick ARNOULD pour représenter la CGT à la Cour d’Appel de Paris dans cette affaire.

Pour la bonne forme, tous les participants sont appelés à signer le document donnant mandat.

Pour mémoire, Pierre Doré a été licencié quelques minutes après avoir fait connaître à sa Direction à la fois son appartenance à la CGT et sa déclaration imminente de candidature.

>  
Devant le CPH de Meaux, Pierre a gagné sa réintégration à son poste de travail. et SODIFER Leclerc a été condamné aussi au paiement d’une forte somme au titre de d’indemnisation à la C.G.T. UL de Coulommiers. SODIFER fait appel de ce jugement.

Il faut aussi savoir que l’Union Locale de Coulommiers a bataillé et obtenu le différé des élections des délégués du personnel dans cet établissement et au final, Pierre A ETE ELU DELEGUE de la D.U.P. (Délégation Unique du Personnel) ! Félicitations à nos camarades de LECLERC pour leur combat, car il s’agit bien de cela ! La première partie est gagnée, notre Union Locale les soutiendra jusqu au bout.

Pierre tient à remercier pour le soutien de toute la CGT 77. Son épouse déclare aussi que l’implication de la C.G.T. l’a beaucoup touchée. C’est cette fraternité qu’il l’a convaincue de se syndiquer aussi à la CGT !
-------

La présidente de séance donne la parole à Patrice MEILLIER, trésorier de l’U.L., pour la présentation des comptes 2013 et également 2014 arrêtés à août 2014.

Après l’exposé des chiffres, l’auditoire attentif pose quelques questions.
Qu’y a-t-il derrière les mots « frais missions cérémonie » en 2014 ?
Il s’agit en réalité des frais de repas des stagiaires, l’U.L. ayant été organisatrice de stages de formation niveau 1 (entre autres) ; ils sont compensés par la contribution des salariés et une subvention de la confédération de 846 € notamment pour les frais d’édition des supports.
Il est demandé de revoir cette formulation pour qu’elle soit plus « parlante » dans les comptes de l’année prochaine…

La présidente rappelle que la commission financière de contrôle a déjà vérifié la véracité des éléments comptables.
Elle propose de procéder au vote d’approbation de ses comptes par votes à mains levées.
Pas d’abstention pas de vote contre. Les comptes sont donc réputés être adoptés

--------

La parole est donnée à Alain KERHLHEUS pour exposer les actions à venir. La première étant le 30 septembre devant le MEDEF du 77 à La Rochette et la manifestation nationale du 16 octobre…
-------

Comme à l’habitude, les militants présents exposent à tour de rôle leurs actions, leurs difficultés.

Le CFA La Bretonnière monte sa section syndicale et nous saluons la nouvelle déléguée syndicale. Les élections auront lieu le 9 octobre 2014. Le but étant d’avoir un poste CGT au Conseil d’Administration. Après les essais de licenciement de Françoise, c’est une belle avancée.

Hôpital de Coulommiers :
les ouvriers de maintenance seront appelés à être multi sites puisqu’il y a un regroupement des hôpitaux du secteur (Meaux, Jossigny, Coulommiers ) : ils passeront autant de temps sur la route qu’à travailler ! cherchez l’erreur !
Ce regroupement induit aussi l’idée d’une loi « fumeuse » sur la mobilité de tous les agents : 6 000 agents concernés ! (laboratoires, services techniques…).
Les médecins quittent la structure de Coulommiers ;
Grâce à Mme DOUCETTE (en charge de la gestion des hôpitaux nord 77) un déficit historique est enregistré : 1 700 000 € de déficit. Par contre elle part avec une belle enveloppe ! Encore une part du « trou » financier qu’elle a creusé vaillamment !
A l’hopital de Coulommiers, les syndicalistes CGT veillent et oeuvrent pour contrecarrer ces perspectives néfastes.

Les employés de la ville de Coulommiers oeuvrent pour avoir une liste CGT à présenter aux prochaines élections (décembre 2014).

Education nationale :
il faudrait que les enseignants et les parents s’opposent ensemble à ces rythmes scolaires imposés. Les écoles privées n’y sont pas soumises : on constate une augmentation croissante des élèves qui se tournent vers le privé. Il faudrait faire remonter le ressenti des parents d’élèves.
Les Auxiliaires de Vie Scolaires ne seront plus renouvelées car on ne peut légalement passer d’un CEI (emploi aidé pendant 2 ans maxi) à un CDD ! On préfère perdre les compétences plutôt que de trouver une solution pérenne.
Les entretiens des classes vont être confiés à des sociétés privées payées plus chers par les mairies …

Transgourmet :
le responsable syndical est inquiet : les véhicules sont mal ou pas du tout entretenus. Le CHSCT ne peut être partout ! Et le directeur de la logistique est en intérim. Le groupe compte 80 salariés sur le site de Coulommiers. Un site en construction sur Valenton induirait une fermeture de Coulommiers.
Les pressions sont énormes et chaque avertissement est contesté et des tracts ont été faits !

ATSM77 (association tutélaire de Seine et Marne) siège social à Melun des antennes à Meaux, Nemours, Melun et Provins.
70 salariés. Après un PV dressé par l’inspection du travail de Melun pour entrave au fonctionnement du CHSCT (élues CGT), après :
-l’essai raté de licencier une élue du CHSCT (dossier construit à charge pour la rendre « coupable » dixit le DG !) : l’I.T. refuse son licenciement,
- la mise en demeure de l’I.T. (début mars 2014) de traiter les risques psy sociaux répertoriés par une expertise faite par la médecine du travail,
- alors que les 4 CGTistes sont toujours en procès prud’homal le juge départiteur ayant imposé une médiation (le médiateur étant un certain BERNINI ex directeur des transports Marne et Morin…)
- l’une d’entre elle, nouvellement nommée Déléguée Syndicale CGT par l’UD se voit elle aussi soumise à un projet de licenciement sous un prétexte fallacieux. (nota : à l’heure de l’écriture de ce PV : l’I.T. a refusé son licenciement !)
En 2013, devant le conseil général à Melun, la Déléguée syndicale (Jocelyne) avait apostrophé les Conseillers Généraux, en ces termes : « je crains plus que tout aujourd’hui, qu’une collègue n’en vienne à attenter à ses jours ». La banderole disait : « ATSM 77 des salariés en Souffrance ! AU SECOURS. Les craintes de 2013 se sont révélées exactes en aout 2014 : une salariée a tenté de se suicider avant de venir travail. Le turn over s’accentue : 25 % des cadres ont démissionné ! 25 % de l’effectif de l’antenne de melun a lui aussi démissionné : tout çà en aout 2014. Mais les militantes ne baissent pas les bras, même si elles sont elles aussi au bord de l’épuisement. Elles gardent le cap pour soutenir au mieux leurs collègues de travail. La CFDT s’est implantée dans cette association et … ne fait rien, ne dit rien ! On se doutait que ces faux syndicalistes là seraient les toutous dociles de la Direction. Mais à ce point, c’est honteux et outrageant pour les syndicalistes !
   
Cliquez sur l'image pour agrandir

La présidente conclut :

« La CGT reste une force incontournable dans les entreprises pour la défense des intérêts des salariés, vous tous ici vous le montrez.
Pour autant, il faut s’attacher à l’Humain. Notre société ne sera rien sans cet axe de vie. Le travail ne doit pas, en aucune façon, être une machine à broyer le salarié. Ensemble, en nous épaulant les uns les autres, comme nous le faisons ce soir, nous devons tout faire pour que le travail redevienne un lieu où chacun puisse être serein, et non pas être acculé à se suicider ou à se mettre en arrêt maladie pour harcèlement et dépression nerveuse. Voilà LE combat à mener dans notre société pourrie par la recherche du profit maximum au détriment des Femmes et des Hommes qui travaillent pour vivre. »

La séance est levée autour du verre de l’amitié où les échanges ont encore continué…

J.F.

Toulouse : deux infirmiers d'un EHPAD licenciés pour avoir réclamé des masques  Deux infirmiers exerçant dans un Ehpad de Toulouse (...