QUAND DES MILITANTS INDIGÈNES SONT ASSASSINÉS POUR AVOIR DÉFENDU NOTRE TERRE ET LA PLANÈTE…


En marge de la COP 20, la CSI a organisé une rencontre avec deux veuves et une jeune fille de l’ethnie Ashaninka, membre de la communauté indigène de Saweto. Leurs maris, père et frère ont été assassinés par des « personnes inconnues » le 8 septembre 2014.
Ils ont été assassinés pour avoir exigé la reconnaissance de leur communauté ancestrale par les autorités péruviennes et avoir défendu sans relâche leurs terres dans l’Amazonie péruvienne. Leurs corps ont été jetés dans le fleuve. Seuls deux d’entre eux ont été retrouvés, et le gouvernement péruvien n’a toujours pas rendu les dépouilles aux familles. L’affaire a par ailleurs été classée sans suite.

Cliquez sur l'image pour agrandir


 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...