Surveiller et infiltrer : La CGT porte plainte contre le groupe Orpea-Clinea


vendredi 26 décembre 2014 , par Alessandro Vitagliano
Le groupe de maisons de retraite et cliniques privées Orpea-Clinea, n°2 du secteur en Europe, aurait recruté des espions pour surveiller ses salariés et les syndicats.
C’est l’accusation de Me Sofiane Hakiki, avocat de la CGT, qui, pièces à l’appui, a saisi la justice pour dénoncer « la mise en place d’un système visant à infiltrer le syndicat et surveiller le personnel d’un groupe de maisons de retraite ».
Ils s’appelaient Bastien, Fabien et Guillaume. Ils étaient brancardier, homme d’entretien ou agent d’accueil. Embauchés en 2010 par Orpea pour travailler dans la maison de retraite de L’Hay-les-Roses, une autre d’Andilly, et dans une clinique de Lyon, ces faux salariés seraient en fait des espions fournis par le Groupe Synergie globale (GSG), pour une mission de « conseil en gestion de risque social ».

Pour une inversion de la courbe du chômage : Ne croyons plus au Père Noël !

Les chiffres du chômage pour le mois de novembre viennent de tomber et de nouveaux, tous les clignotants restent au rouge.
Le chômage des jeunes augmente de 0,5%, celui des seniors de 1%, celui de longues durées de 0,2% en novembre.
Ce sont 27 400 demandeurs d’emploi supplémentaires en novembre en catégorie A et 22 100, catégories A, B, C confondues. Malgré les annonces, les contrats aidés, les cadeaux aux entreprises au nom de l’emploi, rien n’y fait. Le nombre de demandeurs d’emploi continue sa progression.
                                           En savoir plus, cliquez ICI

Ecoutez la chanson du Père Noel ICI











 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...