10.000 emplois menacés chez Alcatel

Les syndicats ont fait estimer les impacts sociaux du rachat par Nokia. En France, 500 postes risquent d’être supprimés d’ici à deux ans.
En plein rachat par leur concurrent Nokia, les 55.000 salariés du fabricant de logiciels et de réseau télécoms s'interrogent sur leur avenir. Ils en sauront davantage lors de la finalisation de l'opération prévue pour le premier trimestre 2016. Encore ulcérés par les 13,7 millions d'euros de primes de départ de l'ancien patron Michel Combes, ils voient leurs craintes sur l'emploi se renforcer.

En savoir plus, cliquez ICI


 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...