Attentats. l'Union Locale des syndicats C.G.T de Coulommiers et sa Région "tous les amalgames"


Communiqué

Même s’il est difficile de mettre des mots sur la tragédie qui a coûté la vie à plus d’une centaine de personnes et fait de nombreux blessés dans la nuit de vendredi à samedi l’Union Locale de Coulommiers tient à exprimer toute son indignation, ainsi que sa solidarité avec les victimes et leurs proches, et présente toute ses condoléances aux familles des victimes. 

l'UL CGT de Coulommiers, condamne avec la plus grande fermeté ces attentats criminels. Si l’heure est au recueillement et à l’émotion, tous les amalgames, toutes les tentatives d’oppositions entre salariés ou citoyens doivent être condamnés.

Le gouvernement vient de prendre des mesures d’urgence en matière de sécurité.

l'UL CGT de Coulommiers, réaffirme son attachement aux libertés individuelles et collectives. D’autres politiques doivent être mises en œuvre, tant au niveau national qu’international pour gagner la justice sociale garante d’une paix durable.

Le capitalisme, impose l’injustice et la régression sociale créant ainsi les conditions de la montée de tous les extrémismes. Partout dans le monde, il sème le malheur, exacerbe toutes les tensions, en faisant de toutes les différences des sujets d’oppositions entre les peuples pour mieux asseoir sa domination. L’heure est à la mobilisation contre la barbarie, le fascisme et l’obscurantisme pour un monde de liberté, de solidarité et de progrès social.


C’est à partir de ces valeurs que nous appelons les organisations de la CGT et les salariés à être plus que jamais unis et mobilisés et à manifester toute leur solidarité.

Si l’état d’urgence commence par interdire toutes les manifestations de protestation sociale, comme c’est le cas, alors nous devons y voir la continuation de la politique anti-sociale par de nouveaux moyens.

Nous n’acceptons pas qu’on manipule la tragédie qui frappe les nôtres en Union sacrée pour amplifier la guerre et la destruction sociale dans notre propre pays. Si l’union nationale a un sens, c’est celui de commander l’arrêt de toutes les procédures de licenciements, toute les mesures de répression syndicales, toutes les coupes dans les budgets publics.

On a vu à quel point nous avions besoin de services publics au cœur de la Nuit du 13 novembre 2015.


Sinon cette prétendue union nationale ne sera qu’une manœuvre pour continuer la même politique et donc les mêmes dégâts sociaux en tout. 


Communiqué de l'Union Locale des syndicats CGT de Coulommiers et sa Région


 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...