Agroalimentaire Réintégration d'une déléguée CGT licenciée par la direction


Nestlé « cogner avait un grand sans coup doute contre cru la CGT », qui avait imposé, par des luttes, de sévères reculs au groupe face à des plans de licenciements chez Nestlé France et dans sa filiale Purina.

 Peine perdue. Après avoir licencié pour faute grave évelyne, déléguée CGT et infirmière au service médical, en 2013, le tribunal administratif de Melun a annulé la procédure le 18 novembre. évelyne s'était mise en arrêt maladie à la suite d'un malaise provoqué par son « mal-être au travail ».

 Selon la CGT, elle a ensuite été convoquée par sa hiérarchie pour un entretien préalable au licenciement pendant son arrêt maladie,ce qui est illégal. 

La fédération CGT de l'agroalimentaire se félicite d'une telle victoire alors que les médecins
du travail, supérieurs hiérarchiques d'évelyne, avaient été jusqu'à signer des attestations permettant son licenciement.O. M. ■

Manif illégale de la CGT : MONT-DE-MARSAN Les agents ERDF-GRDF ont défilé en centre-ville, sans autorisation préalable


Environ 400 gaziers et électriciens des départements des Landes, Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques se sont retrouvés, hier matin, à l’appel du syndicat CGT, au siège d’ERDF, à Mont-de- Marsan, pour une journée de grève et de manifestation contre la loi de transition énergétique et les menaces de baisse de dotation prévisionnelle pour les activités sociales.

En savoir plus, cliquez   ICI





Clinique du Pont de Chaume : la médiation a encore échoué


La médiation menée par Michel Sabatté pour tenter de trouver une issue dans le conflit qui oppose la direction de la clinique du Pont de Chaume et les grévistes a échoué.«J'ai le sentiment que les salariés grévistes ont fait des ouvertures, confie Michel Sabatté, mais pas la direction. Elle n'a fait aucune proposition.»Après avoir discuté avec les délégués CGT.

En savoir plus, cliquez  ICI




L'état d'urgence tient toutes ses promesses antidémocratiques


La France va-t-elle s'installer pour une longue période dans un régime dérogatoire aux libertés publiques ? C'est la question que l'on peut, que l'on doit se poser car il n'aura pas fallu longtemps pour se rendre compte que l'état d'urgence porte atteinte aux libertés publiques et à la démocratie bien plus qu'il ne la préserve.

En savoir plus, cliquez   ICI





LES CHEMINOTS DÉCLARENT L’ÉTAT D’URGENCE SOCIALE


Élections professionnelles à la SNCF
Les cheminots étaient convoqués arbitrairement ce 19 novembre pour élire à la fois, leurs représentants DP, aux CE, aux conseils d’administration de SNCF Réseau, SNCF Mobilités et au Conseil de Surveillance du nouveau Groupe Public Ferroviaire.

En savoir plus, cliquez  ICI





Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...