Le rêve de Pierre Gattaz


Un « contrat de travail agile », pour une rupture plus facile, et dont les risques seraient tous transférés sur les salariés, sans toucher aux profits des actionnaires.     Le vaste plan de formation des chômeurs annoncé en ce début de semaine par le président de la République lui-même ne trompe personne. Largement irréalisable faute de moyens, il aura avant tout pour but dedissimuler en 2017 le nombre réel de chômeurs. Ce plan oublie surtout le fait que la formation, pour être vraiment utile, doit intervenir avant que le salarié ne perde son emploi.

En savoir plus, cliquez ICI

La réduction du temps de travail :une réponse à la crise qui s'annonce A l'heure où la relance de l'économie est prétexte à de...