CONTRE LA LOI "TRAVAIL" EL KHOMRI : LE 28 AVRIL 2016, ON CONTINUE !

PUBLIC / PRIVE MOBILISES. ENSEMBLE ON PEUT GAGNER !

POUR QUE DEMAIN LE CODE DU TRAVAIL CONTINUE À PROTÉGER LES SALARIÉ-ES, RETRAIT DE LA LOI "TRAVAIL " EL KHOMRI !
TOUS DANS LA RUE ! TOUS DEBOUT !


Your image is loading...


L'Union Locale C.G.T 

de Coulommiers,

appelle à une grande journée de mobilisation

Un Bus sera mis à votre dispositions :

                      
Départ de Coulommiers à 12H00

 Cours Gambetta - face au Crédit Agricole


Faites vite savoir votre participation

Prendre contact avec l'UL CGT de Coulommiers


10 bis Rue DE L'AITRE - Espace Lafayette
77120 COULOMMIERS

Inscrivez-vous dés à présent auprès de l'UL,

Télé: 01 64 03 54 85, 09 65 04 53 58,
le mardi et jeudi de 13h45 à 18h15,
E-MAIL: http://ulcgtcoulommiers77@wanadou.fr/

Ou, Patrick 06 73 34 65 02,
       Pierre  06 70 33 73 34,
       Michel 06 31 53 89 33,



Bonjour à tous,

Le combat contre la casse du code du travail doit continuer et s'amplifier.

On ne veut pas de la loi travail qui répond aux exigences du MEDEF et de la FINANCE.

On veut un Code du travail qui protège, conforte et offre de nouveaux droits pour les salariés, les jeunes, nos enfants !

La mobilisation a commencé à porter ses fruits en direction de la jeunesse avec plusieurs annonces qui répondent partiellement à de vieilles revendications portées par les organisations de jeunesse. Mais elles ne règlent rien sur le dossier de la loi "Travail " El Khomri. Nous ne sommes pas dupes, c'est surtout une tentative du gouvernement pour désolidariser la jeunesse des salariés et de leurs organisations syndicales.

Partout où les salariés se mobilisent on constate des victoires, des projets patronaux mis en échec, des gains sur les salaires, sur l'emploi.

Les luttes locales renforcent la convergence des salarié-es et de leurs revendications. La mobilisation des travailleurs en est la preuve.

La CGT vous invite à prendre votre avenir en main, à vous syndiquer pour faire entendre votre voix.

Oui nous allons gagner le retrait du projet de loi travail et imposer l'ouverture de négociations pour un code du travail du 21ème siècle, pour les 32 heures, pour travailler moins afin de permettre à tous de travailler, pour une autre répartition des richesses que nous créons par notre travail.

De l'argent il y en a, des milliards ! Il y en a beaucoup caché dans les paradis fiscaux (dont l'affaire Panama Papers n'est qu'un simple révélateur, parmi tant d'autres paradis fiscaux et sociétés off shore). Autant d'argent qui fait défaut pour la collectivité, la protection sociale, la santé, les retraites...

A PARIS, DEUX DATES POUR SE MOBILISER ET 

EXIGER LE RETRAIT DE LA LOI TRAVAIL :

LE 28 AVRIL 2016, ET LE 1er MAI 2016

LA MOBILISATION CONTINUE !


JEUDI 28 AVRIL :  MANIFESTATION PARISIENNE

À 14h00, Denfert Rochereau - Nation

GRÈVE ET MANIFESTATIONS
À L'APPEL DE L'INTERSYNDICALE CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF


DIMANCHE 1ER MAI: MANIFESTATION PARISIENNE

À 15h00, Bastille – Nation

Le 1er mai n’est pas un jour de congé, il doit être une journée de luttes.

Surtout en cette période où la société, sous la pression du capital et de l’Europe, se « libéralise » à outrance.
Inscrivons le 1er mai 2016 comme l’une des étapes de la bataille.


NOUS DEVONS CONTINUER CAR NOS REVENDICATIONS SONT JUSTES !
TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 28 AVRIL À PARIS
TOUS ENSEMBLE DANS LE DÉFILÉ DU 1er MAI À PARIS







4ème Conférence environnementale : La CGT ne cautionne pas le simulacre de dialogue environnemental

Montreuil, le 25 avril 2016

Cette nouvelle conférence environnementale est complètement déconnectée des questions industrielles et sociales. Elle n’apportera aucune réponse aux véritables enjeux climatiques. Sa préparation et son organisation en sont la démonstration : les documents de travail ne sont parvenus aux organisations que cinq jours avant son ouverture ! Ce n’est pas sans rappeler l’absence de concertation autour de la loi de réforme du code du travail…

Les attentes des salarié-e-s, des retraité-e-s et des chômeurs-euses en matière d’emploi, de services publics et de reconquête industrielle, de progrès social et de réponses environnementales sont tout autres, à l’image des luttes qui grandissent dans le pays. Plusieurs grands secteurs liés aux enjeux climatiques et énergétiques sont menacés : des milliers de suppressions d’emplois sont annoncés dans l’énergie (AREVA, EDF, General Electric), dans le ferroviaire (industrie ferroviaire, SNCF, etc.) et dans l’environnement (ministère, Météo France, etc.). Ce sont autant de dossiers stratégiques, au regard des engagements de la France lors de la COP, qui seront une fois encore évacués des discussions de la conférence.

Tous ces éléments motivent la décision de la CGT de ne pas cautionner la politique de ce gouvernement et de faire le choix d’être avec les salariés, en amont et pendant cette conférence pour faire connaitre ses propositions.

En savoir plus, cliquez ICI

L’Etat va renflouer EDF et vole une nouvelle fois au secours du nucléaire français


Après Areva fin janvier, c’est maintenant EDF, l’autre pilier du nucléaire français, que l’Etat s’est engagé à renflouer, dans le cadre d’un projet d’augmentation de capital de 4 milliards d’euros annoncé vendredi par l’électricien, parmi d’autres mesures-choc pour renforcer sa situation financière.

En savoir plus, cliquez ICI

Le 14 Juillet 2020 : Toutes et tous à la Bastille ! Manifestons, à 14h Le mardi 14 Juillet De la Place de la République à la pla...