BATAILLE JUDICIAIRE ET VIOLENCE SOCIALE


AIR FRANCE :Le jugement du 27 mai des quinze salariés d'Air France est reporté à fin septembre. Inattendu. Alors que des centaines de salariés étaient venus les soutenir devant le tribunal de Bobigny, les représentants de l’intersyndicale ont tous dénoncé la violence des suppressions d’emplois et l’ampleur de la répression antisyndicale.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

QUAND LE GOUVERNEMENT S'ENTÊTE


Alors que la détermination des opposants au projet de loi « Travail » se renforce, le gouvernement cherche à sortir de l’impasse où l’entraîne son entêtement, tout en maintenant l’article 2, celui qui inverse la hiérarchie des normes. Il tente de nouveau de délégitimer le mouvement social, s’en prenant particulièrement à la CGT. Mais de cafouillage en reprise en main, la validité de l’article 2 est mise en question jusqu’en son sein.
En savoir plus, CLIQUEZ ICI


Loi Travail : Le Havre, plateforme stratégique : les blocages et la mobilisation de la rue s’intensifient



Peser pour le retrait de la loi Travail, c’est la détermination affichée des 20.000 personnes mobilisées dans la rue au Havre jeudi 19 mai, sans compter les 18 points de blocages qui venaient paralyser la ville et son économie depuis plusieurs jours.
En savoir plus, CLIQUEZ ICI


La manifestation du 26 mai 2016, contre la loi travail,(en photos)



Alors que des médias pariaient sur un essoufflement du mouvement social en œuvre depuis 2 mois dans le pays, les manifestations du 26 mai ont rassemblé plus de 300 000 salariés retraités et privés d'emploi dans tout l'hexagone.
À Paris ce sont plus de 100 000 manifestants qui ont battu, de façon très dynamique, le pavé.
Pour la Seine-et-Marne plus de 450 camarades dans le cortège et des arrêts de travail qu'il nous faut maintenant recenser.
15 camarades de Coulommiers s'étaient joints au cortège

Voir les photos, CLIQUEZ ICI



Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...