Réaction de la CGT : Aux propos inacceptables du Premier Ministre Manuel Valls


Le Premier Ministre vient d’accuser la CGT d’être responsable des violences intervenues en marge de la manifestation nationale du 14 juin, à Paris, contre le projet de loi travail.

La CGT tient à rappeler au Premier Ministre que cette mobilisation, comme les précédentes, n’a pas été organisée par la CGT mais par 7 organisations syndicales de salariés et de jeunesse qui, depuis 4 mois, dans l’unité, demandent le retrait de ce texte régressif.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

1.300.000 manifestants : le gouvernement est-il aveugle et sourd ?



1.300.000 manifestants aujourd’hui dans tout le pays, plus de 4 heures avant que les derniers manifestants parisiens quittent la place d’Italie, des délégations de syndicats européens présentes en nombre, arrêt total de la production dans certaines entreprises, des sites d’ordures ménagères bloqués, des centaines de milliers de votation pour le retrait du projet de loi recueillies aujourd’hui… Qui a parlé d’essoufflement ?

Voir les photos de la manifestation

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Communiqué commun de la CGT et de la fédération CGT Santé - Action sociale


La CGT condamne sans réserve les violences commises le 14 juin 2016 à l’AP-HP
La CGT apporte tout son soutien à l’ensemble des personnels de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris face aux dégradations commises sur certains de leurs établissements et particulièrement l’Hôpital Necker en marge de la manifestation parisienne.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Action de déploiement en cours.au centre de traitement des déchets

Claye Souilly : Action de déploiement en cours.
FB_IMG_1465979843004
Une action totalement spontanée se déroule actuellement à Claye-Souilly devant le centre de traitement des déchets. Cela a pour effet de retarder évacuation des ordures ménagères.
Cette action, en cours de déroulement est menée conjointement avec des salariés en lutte dans le Val-d'Oise.

Précarité énergétique : un décret « décence » totalement indécent


Avec ce projet de décret, un logement de ce type serait décent et pourrait être loué après 2020
Une des principales avancées de la loi de transition énergétique, adoptée l’an dernier, est menacée de détricotage. Son article 12 prévoyait en effet d’instaurer un minimum de performance énergétique pour tout logement en location : enfin les bailleurs ne pourraient plus louer des passoires thermiques et seraient, d’ici quelques années, amenés à engager des travaux d’économie d’énergie.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...