Maintien de l’ordre : la dangereuse dérive


Rapport d’information sur les actions de maintien de l’ordre menées depuis le début des manifestations d’opposition à la loi sur le travail en février 2016

Introduction

Nous, journalistes, citoyens et députés, avons décidé fin avril de lancer en commun une mission civile d’information sur les actions de maintien de l’ordre menées depuis le début, en mars 2016, des manifestations d’opposition à la loi sur le travail.

De nombreux indices nous laissent en effet penser que ces actions ont pu être menées sans respect du principe de proportionnalité des missions de maintien de l’ordre. Elles ont semblé comporter un usage excessif d’armes dangereuses comme les Lanceurs de balles de défense (LBD) ou les grenades de désencerclement. Il a aussi semblé aussi que des manifestant(e)s pacifiques ont subi indûment l’effet de ces actions, tandis que des blessures graves (perte d’un œil) ont été constatées. Des questions se posent par ailleurs sur la mise en action pratique des forces de l’ordre.

* Lire le rapport d’information sur les actions de maintien de l’ordre, CLIQUEZ ICI

PS:Bien lire à la fin du rapport, la conclusion et les recommandations et les ANNEXES, (cliquez sur les lien pour en savoir plus)


* Des journalistes victimes de violences policières en marge des manifestations;
En savoir plus, CLIQUEZ ICI

* Loi Travail: trois mois de violences policières présumées, résumés en un tableau :

Depuis le début du mouvement contre la loi Travail et la naissance de «Nuit Debout», au moins 49 personnes se disent victimes de violences policières.
BuzzFeed News a recensé 49 personnes se disant victimes de violences policières.
Pour pouvoir lire le tableau dans son intégralité avec les dates, les suites juridiques, les lieux et les sources,

Voir le tableau, CLIQUEZ ICI





 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...