ECOPLA : Tous unis pour l’emploi industriel !


Suite à une mauvaise gestion financière, l’entreprise Ecopla, unique fabricant français de barquettes alimentaires en aluminium, a été mise en liquidation judiciaire début 2016.
Les salarié-e-s d’Ecopla ont, alors, proposé de reprendre leur entreprise en Société coopérative et participative (Scop). Le Tribunal de Commerce de Grenoble a refusé leur proposition, préférant brader les machines au concurrent italien Cuki, sans préservation de l’activité et des emplois sur un territoire qui, depuis plusieurs années déjà, pâtit de fermetures régulières d’usines de production industrielle.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI





BERLIN : Drame du marché de Noel


La course folle d’un camion dans la foule d’un marché de Noël a fait au moins 12 morts et 48 blessés à Berlin le lundi 19 décembre 2016.

Les premiers éléments de l’enquête font état d’un probable attentat terroriste.

Face à cet acte aveugle et criminel, la CGT apporte toute sa solidarité au peuple allemand.

Ceux qui commettent ces crimes odieux sont des criminels.

Face à ce genre d’attaque, qui a pour objectif de développer la peur, la terreur, le racisme, la CGT en appelle à la lucidité et à travailler à construire une Europe plus juste sur le plan économique et social.

La CGT apporte tout son soutien aux familles des victimes et poursuivra sans relâche son combat pour la paix et la tolérance entre les peuples.

Montreuil, le 20 décembre 2016

Proprocès contre Pierre Gattaz, procès contre les militants..

Le grand écart des peines requises                    
Selon l’AFP le parquet de Bobigny a demandé le 15 décembre 2016, la condamnation pour diffamation du patron du Medef, Pierre Gattaz, qui en plein conflit sur la Loi Travail, avait comparé des militants CGT à des "terroristes" et des "voyous". Mais aucune peine n’a été requise. Et pourtant lorsqu’il s’agit des militants qui ont été interpellés lors du conflit sur la Loi Travail, les moyens mis en œuvre comme l’interpellation avec violences ou au domicile ainsi que les gardes à vue et même les peines requises par les procureurs ne manquent pas d’être disproportionnées.


En savoir plus, CLIQUEZ  ICI



  Sam Montereau : 12 jours de grève et 14 jours de blocage L’employeur lance une procédure de chômage partiel de longue durée Les salariés d...