Hypermarchés : ils doivent 418 milliards d’euros à l’État !


6 MARS 2017 Nexus – Les hypermarchés cumulent une dette de 418 milliards d’euros d’amendes non réclamées par l’État pour leurs extensions illégales. C’est la conclusion d’une enquête incroyable menée depuis plus de 20 ans par l’association En Toute Franchise.
Durant des décennies, la grande distribution a grignoté des milliers de mètres carrés de terrains sans autorisation. Les extensions sauvages des hypermarchés ont maillé le territoire au détriment des commerçants indépendants, avec la complicité des municipalités et l’exonération de l’État.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI


Loi sur le devoir de vigilance des multinationales : Nos organisations défendent le texte devant le Conseil constitutionnel


Communiqué commun des organisations ActionAid France-Peuples solidaires, Les Amis de la Terre France, Amnesty International France, le CCFD-Terre Solidaire, le Collectif Ethique sur l’étiquette, Sherpa, la Ligue des droits de l’Homme, la CFDT et la CGT

En savoir plus CLIQUEZ ICI





Rassemblement du 7 mars : focus sur les salariés de la Santé


Le 7 mars, des dizaines de milliers de salariés de la Santé, des organismes sociaux, de la fonction publique d’État et des collectivités territoriales se sont mobilisés pour dire leur ras-le-bol de leurs conditions de travail, de l’épuisement professionnel, de leurs salaires insuffisants, du manque de personnel et de moyens.
Le secteur de la Santé a été à l’origine de ce rassemblement unitaire CGT-FO-SUD-FAFP. A Paris, 35 000 manifestants ont défilé. A la fin de la manifestation à Invalides, les salariés de la santé témoignaient de leur colère.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Les soignants en tête d’une journée d’action du service public à la Manifestation du 7 mars 2017.


Las de « faire toujours plus avec moins »: infirmiers, aides-soignants ou encore assistantes sociales ont manifesté mardi dans toute la France pour dénoncer leurs conditions de travail, rejoints par d’autres représentants des services publics.  Ils étaient entre 10.000 et 12.000 à Paris, selon la police, 35.000 selon FO services publics et santé et « au moins 30.000 », selon la CGT de la fonction publique, qui annonçait 1.500 manifestants à Marseille. A Lyon, ils étaient plusieurs centaines, environ 300 à Grenoble, près de 450 à Dijon, 600 à Perpignan selon la police, 800 à 1.000 selon les syndicats.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Veolia traîne devant les tribunaux ceux qui veulent lui faire respecter la loi


Coupures d’eau : Veolia traîne devant les tribunaux les deux associations qui veulent lui faire respecter la loi
Veolia a initié des poursuites en diffamation contre France Libertés et la Coordination Eau Ile-de-France. En arrière-plan, la guérilla judiciaire qui oppose ces deux associations à la multinationale autour de l’interdiction des coupures d’eau. Elles accusent Veolia et ses consœurs de refuser d’appliquer la loi en ce sens adoptée en 2013, et l’ont fait condamner en justice à plusieurs reprises.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

La réduction du temps de travail :une réponse à la crise qui s'annonce A l'heure où la relance de l'économie est prétexte à de...