Protection des femmes enceintes au travail : Enfin du concret !


Suite aux drames de fausses couches au travail révélés par la CGT à La Courneuve et à Tourcoing, notre interpellation des pouvoirs publics a permis la mise en place d’un groupe de travail du Conseil Supérieur à l’Égalité Professionnelle et d’une mission de l’Anact. Le rapport publié par l’Anact en avril démontre bien, comme le dit la CGT, que les protections pour les femmes enceintes sont très insuffisantes.
La CGT s’appuiera sur cet état des lieux pour exiger la mise en place rapide de mesures pour empêcher que ces drames ne se reproduisent. Sans attendre, ces propositions peuvent être portées dans les négociations de branches et d’entreprises pour gagner des protections conventionnelles à la hauteur !

Voici les propositions de la CGT
Voici le rapport de l’Anact
Voir en ligne : Vie de mère

Mardi 14 juillet 2020 :  « On ne peut pas être satisfaits du Ségur de la santé » : plusieurs milliers de manifestants à Paris pour l’hôpit...