12 septembre 2017 : toutes et tous en grève et en manifestation !


Contre la politique gouvernementale, pour gagner de nouvelles conquêtes sociales,
Dès aujourd'hui, la CGT
invite tous les salariés à se mobiliser,
Loi travail 2... Ordonnances ou pas... On n'en veut pas !





RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Un gouvernement « no futur »


Lors d’une audition, mercredi 12 juillet 2017, par la Commission des finances de l’assemblée nationale, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, auraient, selon des articles de presse, annoncé une coupe claire de 331 millions d’euros dans le budget 2017 de la Recherche et de l’Enseignement supérieur. Cela en dit long sur le manque de vision de ce gouvernement.

En savoir plus, CLIQUEZ    ICI

Communiqué commun Confédération et UD CGT Alpes-Maritimes : Un an après l’attentat du 14 juillet : à Nice comme ailleurs, sécurité et démocratie


La CGT réaffirme toute sa solidarité envers les victimes, leurs familles et leurs proches.     De nombreux agents des services publics ont eu à intervenir ce soir-là et les jours suivants ; en première ligne, les policiers nationaux et municipaux, les pompiers et les personnels hospitaliers. Les agents de Nice et des autres collectivités locales, comme ceux des transports publics, sont également intervenus pour accompagner les victimes et leurs familles.    Tous nous ont donné une grande leçon sur ce qu’est le Service Public et la fierté d’être fonctionnaire, au moment où la population a le plus besoin de vous.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Perturbateurs endocriniens : le gouvernement capitule en rase campagne !


Premier vote à Bruxelles et première capitulation pour Emmanuel Macron et son ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Le gouvernement vient d’accepter la définition au rabais des perturbateurs endocriniens que l’Allemagne et la Commission Européenne, engluées dans des compromissions avec les lobbies de l’industrie, ont imposée. De fait, les perturbateurs endocriniens vont continuer à nous pourrir la santé. Jusque-là, la France – de concert avec les pays nordiques – avait résisté en votant contre les 5 précédentes propositions de la Commission. Il a suffit d’un changement de pouvoir pour que les lobbies de l’industrie chimique aient raison de la faible volonté d’Emmanuel Macron et des illusions juvéniles de Nicolas Hulot. LVSL suit ce dossier depuis décembre 2016. Retour sur un énième renoncement. 

En savoir plus, CLIQUEZ   ICI

Contre la CASSE du contrat de travail : les ARGUMENTS de la CGT pour le débat


Loi travail XXL : des arguments pour le débat.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Le 14 Juillet 2020 : Toutes et tous à la Bastille ! Manifestons, à 14h Le mardi 14 Juillet De la Place de la République à la pla...