Arjo Wizernes (62), une usine qui ne se laisse pas mourir


Plus de deux ans après sa fermeture, l'usine à papier n'est pas du tout délaissée, bien au contraire...

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

LOI " EL KHOMRI " : Référendum d’entreprise et accords de compétitivité : pour le Conseil constitutionnel, la loi « El Khomri » est allée trop loin


Dans deux décisions du 20 octobre 2017 relatives à la loi « El Khomri », le Conseil constitutionnel a déclaré le référendum d’entreprise partiellement non-conforme à la Constitution et a émis une réserve d’interprétation sur les accords « de compétitivité ».

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

ORDONNANCES MACRON : La CGT dans la rue et devant les tribunaux


Constatant que les ordonnances Travail portent gravement atteintes à des droits et libertés fondamentaux des salariés reconnus par la Constitution et les conventions internationales ratifiées par la France, la CGT a saisi le 17 octobre le Conseil d’État, juridiction chargée du contrôle des ordonnances avant leur ratification.

Lire le dossier de presse, CLIQUEZ   ICI

Education nationale et recherche : Pour la titularisation d’une salariée harcelée sexuellement... et licenciée


Dans un communiqué de presse, la Ferc fait état du cas d’une stagiaire à la faculté de médecine Pierre et Marie Curie, licenciée et harcelée. La fédération demande sa titularisation.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Mobilisation du 19 octobre : Pour Philippe Martinez, « nous irons jusqu’au bout » contre les Ordonnances

« Nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout », a affirmé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, à Marseille lors de la troisième journée nationale contre les ordonnances Macron-Medef, à l’appel de la CGT, ce 19 octobre. 20 000 personnes manifestaient à ses côtés dans la capitale phocéenne, contre 25 000 à Paris. La CGT n’a pas été le seul syndicat à appeler à la mobilisation : Solidaires et FSU lui ont emboité le pas, tandis que des militants de FO, CFDT, CFTC, étaient également présents dans les cortèges disséminés dans toute la France.

Voir la vidéo CLIQUEZ  ICI

« La perspective d’une mobilisation unitaire qui mette à bas ces ordonnances est toujours une priorité », a pour sa part déclaré Éric Beynel, porte-parole de Solidaires. Rappelons que l’ensemble des confédérations sont amenées à se revoir le 24 octobre prochain. Elles pourraient décider ensemble d’une journée d’action unitaire à la mi-novembre. De nouvelles journées de grève sont à prévoir dans les jours qui viennent.

  Sam Montereau : 12 jours de grève et 14 jours de blocage L’employeur lance une procédure de chômage partiel de longue durée Les salariés d...