Agro-alimentaire : Primes, intéressement... Victoire pour les salariés de Saint-Louis Sucre


Prétextant la fin des quotas depuis le 1er octobre 2017, la direction de Saint-Louis Sucre (SLS) accélère les restructurations en allongeant notamment la durée de la campagne sucrière. Elle cherche par tous les moyens à accentuer la flexibilité et la précarité, aboutissant à une dégradation des conditions de travail, et une perte de revenu annuel de 1500 euros. Pour ce faire, elle a présenté un projet, tout de suite rejeté par une pétition lancée par la CGT, FO, CFDT

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI



Finances : Opacité bancaire, politiques désastreuses... Arrêtez le massacre !


Alors qu’éclate le scandale des « Paradise papers », la Fédération CGT des finances souhaite pointer quelques faits qui méritent qu’on s’y arrête.  Les journalistes qui ont révélé le scandale estiment à 350 milliards le manque à gagner pour les États.  Mais les mesures prises pour endiguer le phénomène tiennent plus de la posture que d’une volonté réelle de lutte contre l’évasion fiscale.

En savoir plus, CLIQUEZ   ICI

Tati, de mal en pis


La nouvelle société Tati Mag, issue de la fusion des magasins Tati et Vetura, s’était engagée à préserver les emplois et les conditions de travail des salariés suite au PSE de juin dernier. Mais la réalité est toute autre.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Au collège Saint Exupéry, la présence de solvants cancérogènes oblige au déménagement


Au collège Saint Exupéry, la présence de solvants cancérogènes oblige au déménagement.  En cause, la découverte, lors d’analyses préparatoires à la réhabilitation des bâtiments, d’un taux très élevé de tétrachloroéthylène (PCE) et de trichloroéthylène (TCE), des solvants classés cancérogènes, sur quasiment la totalité du site.

En savoir plus, CLIQUEZ   ICI

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...