Organismes sociaux : Les salariés de la CPAM du Havre en lutte


Dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail et du service proposé à leurs usagers, les agents de la CPAM du Havre on voté le 16 janvier la reconduction du mouvement entamé la veille.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Les conseillers pénitentiaires d’insertion et probation appellent à une manifestation nationale





Un appel à manifestation nationale est lancé pour le jeudi 1er Février 2018 à Paris par les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP) afin d’obtenir l’application d’une réforme promise et validée au plus haut niveau de l’État.

En l’espèce, après une mobilisation massive durant six mois en 2016, les conseillers d’insertion et probation alors en catégorie B avaient enfin obtenu le passage en catégorie A de la Fonction publique. Or, en octobre 2017, le nouveau gouvernement revenait sur cette réforme pourtant signée par le garde des sceaux de l’époque et contre signée par le Président Hollande. Le non-respect des acquis et de la parole donnée par l’État reflète une attitude méprisante et inacceptable envers les personnels.


Cette décision a lieu alors que la Garde des Sceaux vient tout juste de restituer les propositions faites par les chefs de file de chacun des 5 chantiers justice, chantiers qui n’ont pas laissé de place au débat avec les représentants du personnel.

19 Janvier 2018 : L’hôpital de Montereau en grève.


Depuis la mise en œuvre de la loi HPST (Hôpital, Patients, Santé Territoire), les hôpitaux publics ont été dépecés et les victimes sont les usagers et les agents :

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

RÉPRESSION ANTISYNDICALE : Acharnement judiciaire contre trois salariés de Ford


C'est en petit comité que les syndicalistes ont bravé le froid hier matin devant les grilles dorées du palais de justice de Paris, pour soutenir leurs camarades. Trois militants CGT de l'usine Ford de Blanquefort,

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

La disparition du CHSCT, une catastrophe pour les salariés


D’aucuns diront qu’ils défendent leur activité, et ce n’est pas faux. Il n’empêche : les craintes exprimées par les cabinets d’expertise agréés en matière de sécurité et de conditions de travail rejoignent les inquiétudes des représentants du personnel quant aux conséquences pratiques pour les salariés de la disparition du CHSCT comme instance autonome.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

La réduction du temps de travail :une réponse à la crise qui s'annonce A l'heure où la relance de l'économie est prétexte à de...